Derniers commentaires et analyses

Brexit : le retour de la Nation

par Yves Mamou  •  25 juin 2016

  • En France, avant que le résultat du vote britannique soit connu, l'hebdomadaire JDD a organisé un sondage en ligne sur une seule question : « Souhaiteriez-vous que la France sorte de l'Union européenne ? » 88% des personnes ayant répondu ont clique sur le « OUI. »

  • En France, la présence accrue de musulmans de culture arabe et africaine a créé une sorte de « malaise », un sentiment croissant d'« insécurité culturelle » selon le terme utilisé par le professeur de sciences politiques Laurent Bouvet.

  • Avec le Brexit, la Nation effectue un retour en force.

  • Ce « rendez-moi mon pays » a indubitablement quelque chose d'effrayant. Et à raison. Il est teinté de chauvinisme et le chauvinisme n'est pas réjouissant pour toutes les minorités qui vivent en France.

Marine Le Pen, présidente du Front National exulte face au Brexit britannique. Derrière elle, son nouveau slogan: « Et maintenant, la France! » 24 juin 2016

« A quelle vitesse l'impensable est devenu irréversible » s'effare le magazine britannique The Economist !

La question du jour est donc : qui aurait pu imaginer que les Anglais étaient si fatigués d'appartenir au club ?

Mais la question de demain est : à qui le tour ?

Continuer l'article

Police de la charia, Burgers Erdogan, viols de masse en série
Un mois d'Islam en Allemagne : mai 2016

par Soeren Kern  •  22 juin 2016

  • Au cours de l'enquête sur les agressions sexuelles de masse qui ont eu lieu à Cologne, à la veille du Nouvel An, un officier supérieur de la police de Cologne a révélé avoir reçu l'ordre de retirer le terme « viol » d'un rapport rédigé en interne.

  • L'Office fédéral des migrations et des réfugiés a déclaré que plus d'un million de dossiers de demandes d'asile seraient traités en 2016.

  • Des milliers de chrétiens sont persécutés par les musulmans dans les centres d'accueil pour réfugiés en Allemagne, avec parfois la complicité active des agents de sécurité. — Association Open Doors, branche allemande.

  • « Les services de sécurité allemands ont été informés que des terroristes et des sympathisants d'organisations terroristes ont été infiltrés dans la masse des réfugiés de manière organisée et ciblée afin de monter des opérations terroristes en Allemagne. » — Police fédérale allemande.

  • Muhterem Aras est la première femme musulmane à avoir été élu présidente du parlement du Land de Bade-Wurtemberg. Aras a défendu le projet de loi autorisant les migrants non titulaires de la nationalité allemande à participer aux élections municipales.

  • Un immigré afghan âgé de 26 ans a été condamné à deux ans et demi de prison pour le viol d'une femme qui avait offert de l'héberger dans son appartement de Cologne. La rencontre a eu lieu par l'intermédiaire du site Web « Bienvenue aux Réfugiés ».

Une Haute Cour de Düsseldorf a décidé que les huit islamistes allemands qui, habillés de gilets orange siglés « SHARIAH POLICE », avaient entrepris de faire appliquer la loi islamique dans les rues de Wuppertal en 2014, seront bel et bien jugés. Ils sont accusés d'avoir enfreint une loi qui interdit le port de l'uniforme dans des manifestations publiques – une loi conçue initialement pour empêcher des groupes néo-nazis de manifester dans les rues.

1er Mai. Le parti anti-immigration Alternative pour l'Allemagne (Afd), troisième force politique du pays, a adopté un manifeste qui appelle à la réduction des flux migratoires et à une limitation de l'islam : interdiction des minarets, de l'appel à la prière et des visages voilés.

Continuer l'article

L'Union Européenne Entreprend de Brider la Liberté d'Expression

par Douglas Murray  •  16 juin 2016

  • La chancelière allemande n'a montré aucun intérêt pour le renforcement des frontières extérieures de l'Europe, le rétablissement des frontières nationales, un meilleur système de vérification des dossiers de demande d'asile et l'expulsion des personnes qui ont menti pour entrer en Europe. Ce qui intéressait la chancelière Merkel était de savoir comme le fondateur de Facebook pouvait l'aider à réduire la liberté d'expression des Européens sur Facebook et les autres médias sociaux.

  • Puis, le 31 mai, l'Union européenne a annoncé qu'un code de (bonne) conduite en ligne allait s'appliquer dont l'exécution serait confiée à quatre grandes sociétés de technologie, y compris Facebook et YouTube.

  • Dès qu'il s'est agi de décider sur ces questions, le problème « définitionnel » et le parti pris politique de Facebook sont apparus clairement. Comment Facebook définit-il le « racisme ? » Quelle est sa définition de « xénophobie » ? A partir de là, quelle est sa définition du « discours de haine » ?

  • Bien sûr que l'Union européenne est un gouvernement, non élu qui plus est. Et sa volonté, non pas d'éviter d'avoir à répondre aux critiques, mais de les criminaliser et d'interdire toute expression dissidente, le met sur le même plan que le gouvernement d'un pays qui interdit et criminalise toute opinion qui ne flagorne pas les dirigeants.

Il y a neuf mois, Angela Merkel et Mark Zuckerberg ont essayé de résoudre la crise des migrants en Europe. Bien sûr, reconnaître que la crise des migrants a été provoquée par une politique de portes ouvertes à l'ensemble de la population du tiers monde, aurait été, notamment pour Angela Merkel, une bonne manière de poser le problème.

Mais la chancelière allemande n'a montré aucun intérêt pour le renforcement des frontières extérieures de l'Europe, le rétablissement des frontières nationales, un meilleur système de vérification des dossiers de demande d'asile et l'expulsion des personnes qui ont menti pour entrer en Europe. Merkel n'était intéressée que par Facebook.

Continuer l'article

La Politique des Réfugiés d'Obama : Oui aux terroristes potentiels, Non aux victimes de génocide

par Raymond Ibrahim  •  14 juin 2016

  • "Les Syriens de toutes confessions sont victimes de cette guerre sauvage et tous, sans aucun doute, sont confrontés à des souffrances inimaginables. Mais les chrétiens et les autres minorités religieuses sont les seuls à être les cibles délibérées de persécution systématique et de génocide." — Le sénateur américain Tom Cotton, le 17 mars 2016.

  • Les chrétiens forment 10% de la population totale de la Syrie - mais représentent moins de 0,5% des réfugiés accueillis en Amérique. Les musulmans sunnites représentent les trois quart (74%) de la population syrienne – mais ils forment 99% des réfugiés accueillis en Amérique. Si une règle de proportionnalité était instaurée, il devrait y avoir 20 fois plus de chrétiens et environ un quart de sunnites en moins dans les quotas de réfugiés accueillis sur le sol américain.

  • L'Etat islamique " profite du torrent des migrants pour y insérer des agents." — James Clapper, directeur des services de renseignement.

  • L'ONU et les États-Unis savent que les réfugiés sunnites terrorisent les chrétiens dans les centres d'accueil ; mais les véritables victimes, celles qui méritent vraiment asile, sont abandonnées alors que leurs persécuteurs sont accueillis « humanitairement ».

Les migrants quittent la Libye par bateau pour arriver en Italie. (Image source: Wikimedia Commons/Vito Manzari)

L'administration Obama a donné un coup d'accélérateur à une politique qui se caractérise par l'abandon des chrétiens d'Orient et une exposition accrue des Américains au djihad.

L'année dernière, il a été révélé que 97% des réfugiés syriens accueillis aux États - Unis étaient des musulmans sunnites - la secte musulmane qui fournit à l'État islamique ses miliciens - alors que les chrétiens représentaient moins d'un demi pour cent.

Cette disparité a empiré. Du 1er au 23 mai, 499 réfugiés syriens – soit plus que le nombre total de réfugiés admis au cours des trois dernières années - ont été accueillis sur le sol américain. Aucun chrétien n'était du nombre ; 99 % étaient des sunnites (le 1% restant étant simplement répertorié comme « musulman »).

Ces chiffres sont troublants.

Continuer l'article

Palestiniens: Sex in the City

par Khaled Abu Toameh  •  12 juin 2016

  • Une journaliste de 27 ans raconte qu'elle a été reçue pour un entretien d'embauche par un responsable palestinien en poste à l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine (UNWRA) de Gaza. Ce fonctionnaire a « tenté de l'approcher et de la toucher, mais elle l'a repoussé et a quitté le bureau... Le jour suivant... il lui a proposé le poste si elle acceptait de coucher avec lui ».

  • La victime remarque que la loi palestinienne confère l'immunité pénale aux fonctionnaires des Nations Unies.

  • Le journaliste palestinien Amjad Yaghi ajoute que le Code pénal palestinien ne fait aucune mention du harcèlement sexuel. De plus, les relations que ces criminels entretiennent avec le Hamas leur assure l'impunité : ils n'iront pas en prison et conserveront leur poste.

  • Ou sont les organisations féministes ? Ou sont les observateurs européens et américains des associations de défense des droits de l'homme dans la bande de Gaza ? Sortent-ils de leur torpeur seulement lorsqu'il y a de la viande israélienne fraîche à consommer ? Combien de femmes continueront d'être agressées sexuellement pendant que ces chiens de garde font la sieste ?

Concernant le harcèlement sexuel, que font les observateurs américains et européens des grandes associations internationales de défense des droits de l'homme ? La loi palestinienne immunise les fonctionnaires de l'UNWRA contre toute poursuite pénale. Les liens entre le Hamas et l'UNWRA maintiennent ces délinquants sexuels en poste et à l'abri d'une peine de prison. Photo de droite : Pierre Krähenbühl, Haut-Commissaire de l'UNRWA rencontre Federica Mogherini, Haute représentante aux affaires étrangères européennes.

Le sexe est un sujet tabou dans la très conservatrice société palestinienne. Si bien qu'attirer l'attention du public sur le harcèlement sexuel généralisé qui règne dans une bande de Gaza sous la coupe du Hamas est apparu, à beaucoup, comme une très mauvaise nouvelle.

Un article accablant intitulé « Gaza : harcèlement sexuel et pots de vin contre embauche » a été publié dans Al-Akhbar, un journal de Beyrouth proche du Hezbollah. L'auteur de l'article, Amjad Yaghi, un jeune journaliste palestinien, a fait preuve d'un courage extraordinaire en signant l'article.

Le Hamas, faut-il le préciser, n'a guère apprécié.

Yaghi écrit que :

Continuer l'article

Polygamie : les Statistiques Cachées de l'Europe

par Judith Bergman  •  10 juin 2016

  • Le nombre considérable des unions polygames montre que les mariages islamiques, conclus en secret par des imams, sont monnaie courante en Europe. Dans la plupart des pays européens, les imams ne sont pas obligés de rendre compte des unions polygames aux autorités.

  • Daham Al Hasan a fui la Syrie pour le Danemark, laissant derrière lui trois femmes et 20 enfants. En vertu des règles danoises de regroupement familial, une de ses femmes et huit enfants ont été autorisés à le rejoindre. Mais Al Hasan réclame qu'il en soit de même pour tous ses enfants et toutes ses femmes. Ses avocats pensent que les femmes se débrouilleront pour rejoindre leurs enfants au Danemark. L'affaire a provoqué une onde de choc non seulement en raison du cout induit pour les finances publiques danoises mais aussi parce que Al Hassan affirme qu'il est trop malade pour travailler ou même apprendre le danois. « Je n'ai pas seulement des problèmes mentaux, mais aussi des problèmes physiques ... » Il a admis que sa « maladie mentale » est due au fait que les enfants qu'il a volontairement abandonnés, lui manquaient.

  • Même si théoriquement les femmes peuvent aller à la police ou porter plainte, elles courent le risque d'être battues ou répudiées. Les refuges pour femmes sont « remplis de femmes musulmanes ».

Il y a quelques années, le Parti du Centre de Suède, l'un des quatre partis de la coalition de centre-droit au pouvoir à l'époque, a proposé de légaliser la polygamie. L'indignation a été générale et la proposition a été abandonnée. Mais Jeunesse du Centre, le mouvement de jeunesse du Parti du Centre, ne semble pas avoir renoncé : « Nous pensons qu'il est important qu'une personne soit libre de décider du nombre de partenaires avec lesquelles il ou elle entend se marier, » a déclaré Hanna Wagenius, chef de Jeunesse du Centre. Elle a prédit que la polygamie deviendrait légale dans dix ans, quand sa génération entrerait au parlement et en prendrait le contrôle.

Continuer l'article

La Suède choisit-elle de perdre la guerre contre l'antisémitisme moyen-oriental ?

par Nima Gholam Ali Pour  •  9 juin 2016

  • Qui a invité cette « superstar salafiste» qui nie la Shoah et est connu pour ses déclarations antisémites à se rendre à Malmö? Que faire quand l'antisémitisme à Malmö est tellement normalisé que les enfants d'une école publique peuvent soutenir une conférence qui contient des éléments antisémites ?

  • L'antisémitisme est un problème tellement énorme à Malmö que même les hauts responsables de la ville n'arrivent pas comprendre comment il est devenu normalisé à ce point. Ils semblent écarter la question en considérant qu'elle fait partie d'une culture qui n'est pas suédoise, doit être tolérée et même faire l'objet d'accommodements dans une société multiculturelle.

  • S'il y a des enfants dans les écoles publiques suédoises aujourd'hui qui font la promotion d'une conférence antisémite, que feront ces enfants à l'avenir ?

  • Est-ce que la Suède est vraiment en train de devenir un pays où les Juifs ne sont plus les bienvenus pour devenir un jour un pays sans Juifs. Si cela se produit, qu'est-ce que cela dit de la Suède ? Et, après les Juifs, à qui le tour?

L'école élémentaire Apelgårdsskolan à Malmö – à gauche-, a soutenu ouvertement une conférence à laquelle le Cheikh Ekrim Said Sabri, qui a fait des remarques antisémites à maintes reprises, a été invité à prendre la parole. À droite, Hillevi Larsson, député Social Démocrate qui représente un quartier de Malmö, a accepté de prendre la parole dans la conférence où le Cheikh Sabri faisait partie des intervenants. On voit Larsson qui montre un drapeau palestinien et une « carte de Palestine » sur laquelle Israël n'existe pas.

Malmö, troisième ville de Suède, est une partie importante et bien visible du pays. Si on lit les objectifs politiques que s'est fixée la municipalité de Malmö, on voit que « le racisme, la discrimination et les crimes haineux n'ont pas leur place dans cette ville ouverte qu'est Malmö. » La réalité, toutefois, est différente. L'antisémitisme y a atteint des niveaux étonnants alors que les politiciens et autres décideurs en Suède n'y font rien.

Le 30 avril 2016, l'imam et prédicateur islamique Salman Al-Ouda, qui a été décrit dans les médias suédois comme la « superstar salafiste », s'est rendu à Malmö. Il semble qu'Al-Ouda a inspiré Osama Ben Laden, il a affirmé que la Shoah est un mythe et est connu pour ses déclarations antisémites.

La première question qu'on devrait se poser est la suivante : qui a invité un tel personnage à se rendre à Malmö ?

Continuer l'article

L'Union Européenne Déclare la Guerre à la Liberté d'Expression sur Internet

par Soeren Kern  •  4 juin 2016

  • Les opposants affirment que cette initiative est, en réalité, une offensive contre la liberté d'expression en Europe. La définition bruxelloise des expressions « discours de haine » et « incitation à la violence » est si vague qu'elle inclut virtuellement tout ce qui relève du politiquement incorrect aux yeux des responsables européens, y compris la critique de la politique migratoire, de l'islam ou de l'UE elle-même.

  • Certains membres du Parlement européen ont qualifié le code de bonne conduite en ligne de l'UE –les contenus « choquants » seront retirés de l'Internet dans les 24 heures - d'« Orwellien ».

  • « En décidant qu'un commentaire 'xénophobe' sur la crise des migrants peut être qualifié de 'raciste', Facebook considère que la majorité des peuples européens... à une perception « raciste » de la situation ; la majorité des Européens a donc être condamnée comme 'raciste' » — Douglas Murray.

  • En Janvier 2013, Facebook a suspend le compte de Khaled Abu Toameh après qu'il ait écrit sur la corruption au sein de l'Autorité Palestinienne. Le compte a été réouvert le jour suivant, mais sans les deux posts incriminés et sans explication.

L'Union européenne (UE), en partenariat avec Facebook, Twitter, YouTube et Microsoft, a rendu public un « code de conduite » pour lutter « contre la diffusion en ligne de discours de haine illégaux en Europe. Le jour suivant, le compte Facebook d'Ingrid Carlqvist, l'expert suédois de Gatestone a été suspendu, après qu'elle ait posté une vidéo Gatestone intitulée : « Migrants : l'épidémie de viols s'étend en Suède ».

L'Union européenne (UE), en partenariat avec Facebook, Twitter, YouTube et Microsoft, a rendu public, le 31 mai 2016, un « code de conduite » pour lutter « contre la diffusion en ligne de discours de haine illégaux en Europe ».

Les partisans de cette initiative ont fait valoir que les récents attentats terroristes à Paris et à Bruxelles, obligent à réprimer les « discours de haine » qui sont au cœur de la propagande djihadiste en ligne.

Les opposants affirment que cette initiative est, en réalité, une offensive contre la liberté d'expression en Europe. Les définitions bruxelloises du « discours de haine » et de l' « incitation à la violence » sont si vagues qu'elles incluent virtuellement à peu près tout ce qui relève du politiquement incorrect aux yeux des responsables européens, y compris la critique de la politique migratoire, l'islam ou l'UE elle-même.

Continuer l'article

Le Mensonge du « Disproportionné »

par Fred Maroun  •  31 mai 2016

  • En proférant une accusation de « disproportionnalité » sans en définir le sens, Bernie Sanders et Haaretz ont trahi les Palestiniens et les Israéliens, mais aussi leur profession respective. Leurs propos erronés et sans fondement font l'impasse sur les milliers de morts que les dirigeants palestiniens infligent à leur propre population : en imposant une formation militaire aux tout petits et aux enfants, en utilisant les civils comme boucliers humains et en refusant de créer des abris contre les bombardements, comme les Israéliens le font pour leurs citoyens.

  • Outre que Sanders et Haaretz cherchent à attirer le vote des naïfs et des anti-Israël pour le premier, et l'audience des lecteurs antisémites pour le second, l'argument non fondé de la « disproportionnalité » a une autre fonction : détourner l'attention du fait que la prévention des guerres futures passe par le remplacement du régime terroriste actuel soutenu par l'Iran, par un autre régime plus soucieux du bien-être des Palestiniens.

Photo : le Hamas filmé en train de tirer une roquette au cœur d'une zone civile

Alors qu'une quatrième guerre de Gaza se profile, il nous faut être conscients de l'hypocrisie et de la démagogie des précédents conflits ; ces caractéristiques risquent d'être portées à incandescence dans un futur proche.

L'Accusation

Le sénateur américain Bernie Sanders, candidat à l'investiture du parti Démocrate pour les prochaines présidentielles, a déclaré que la riposte d'Israël lors de la guerre de Gaza en 2014 avait été «disproportionnée» et Asher Schechter, chroniqueur du journal Haaretz lui a donné raison . Mais ni Sanders, ni Haaretz n'ont apporté les preuves de cette « disproportionnalité ».

Continuer l'article

Le Pape a-t-il abandonné l'Europe à l'Islam ?

par Giulio Meotti  •  29 mai 2016

  • En 2006, le pape Benoit XVI a dit ce qu'aucun pape n'avait osé déclarer avant lui – qu'il existe un lien entre violence et islam. Dix ans plus tard, le pape François ne dénonce jamais nommément les responsables de violence anti-chrétiennes et ne prononce pas le mot « islam ».

  • Le pape François ne cherche pas à ré-évangéliser ou à reconquérir l'Europe. Il parait profondément convaincu que l'avenir de la chrétienté se situe aux Philippines, au Brésil et en Afrique. Sans doute est-ce ce qui explique que le pape consacre peu de temps et d'efforts à dénoncer le terrible destin des chrétiens d'Orient.

  • Le « multiculturalisme » en Europe, c'est la mosquée qui campe sur les ruines de l'église et pas la « synthèse » demandée par François. L'église est sur la voie de son extinction.

  • Que l'Europe joue la carte du « multiculturalisme » au moment où elle expérimente une déchristianisation spectaculaire est extrêmement risqué. Outre Rhin, un rapport a établi que la démographie « fait de l'Allemagne un pays définitivement multi-religieux ». En Grande Bretagne, une importante enquête a conclu que l'« Angleterre a cessé d'être un pays chrétien ». En France, l'islam remplace progressivement le christianisme en tant que religion dominante.

En 2006, le Pape Benoît XVI (gauche), a déclaré ce qu'aucun pape n'a jamais osé dire - qu'il existe un lien entre violence et islam. Dix ans plus tard, le pape François ne mentionne jamais le nom des responsables de la violence anti-chrétienne, et ne prononce jamais le mot « islam ». (Image source: Benedict: Flickr/Catholic Church of England | Francis: Wikimedia Commons/korea.net)

Un simple coup d'œil sur la liste des voyages apostoliques du pape François - le Brésil, la Corée du Sud, l'Albanie, la Turquie, le Sri Lanka, l'Équateur, Cuba, les États-Unis, le Mexique, le Kenya, l'Ouganda, les Philippines – montre que l'Europe ne se situe pas exactement en tête des préoccupations papales.

Continuer l'article

Les Leaders Palestiniens et le Sacrifice d'Enfants

par Khaled Abu Toameh  •  25 mai 2016

  • L'Autorité Palestinienne (AP) espère que la tragédie de la famille Abou Hindi poussera les Palestiniens de la Bande de Gaza à se révolter contre le Hamas.

  • Le Hamas espère que la tragédie des Abou Hindi minera plus encore la crédibilité d'une l'Autorité Palestinienne présentée comme complice du blocus qui prive Gaza de s'approvisionner en armes.

  • Ces accusations réciproques sont la preuve, une de plus s'il fallait, que l'AP et le Hamas sont déterminés à poursuivre le combat jusqu'au dernier enfant palestinien.

  • Ce qui est arrivé à la famille Abou Hindi est une tragédie sans nom. Ce qui arrive au peuple palestinien dirigé par des chefs qui se sont toujours moqué de son bien-être est une tragédie d'importance nationale.

Des miliciens en armes du Hamas posent pour les médias aux funérailles des enfants de la famille Abou Hindi à Gaza, le 7 mai, 2016.

La mort tragique de trois frères et sœurs palestiniens, le 6 mai, dans l'incendie qui a détruit leur maison dans la Bande de Gaza démontre une fois de plus le manque de vergogne des dirigeants palestiniens, prêts à exploiter leurs enfants à des fins politiques et un bénéfice immédiat très étroit.

Les trois enfants de la famille Abou Hindi – Mohamed 3 ans, Nasser, 2 ans et Rahaf, deux mois, sont morts dans l'incendie de leur logement. Lee feu a éclaté en raison des bougies que les familles palestiniennes utilisent pour pallier les pannes d'électricité à répétition dans la bande de Gaza.

La crise de l'électricité à Gaza est la conséquence directe du combat que le Hamas et l'Autorité Palestinienne (AP) se livrent en permanence.

Continuer l'article

« Je Suis Asia Bibi », tel Doit être le Message de l'Occident

par Giulio Meotti  •  24 mai 2016

  • « Je ne me convertirai pas. Je crois en ma religion et en Jésus. Et pourquoi serais-je moi, obligée de me convertir ? Pourquoi pas vous ? » — Asia Bibi.

  • L'indolence de l'Occident et sa cupidité ont condamné Asia Bibi à mort. Personne en Europe n'a envahi les rues pour exiger la libération de cette femme courageuse, ou protester contre les lois anti-chrétiennes du Pakistan.

  • Même le pape François est resté silencieux. Le symbole de cette réticence est marqué par les 12 secondes de face à face entre le pape et le mari et l'enfant sur la place Saint Pierre de Rome. François les a à peine touchés. Son prédécesseur, Benoit XVI, avait publiquement demandé la liberté pour Asia Bibi.

  • Les églises protestantes, trop occupées à diaboliser Israël, sont également demeurées silencieuses. Pendant ce temps, le christianisme est effacé des lieux de sa naissance.

Asia Bibi et deux de ses cinq enfants, photographiés peu avant son incarcération dans le couloir de la mort en 2010 pour « blasphème ».

La condamnation à mort d'Asia Bibi, comme le nuage nucléaire de Tchernobyl, contamine tout autour d'elle. Après l'arrestation d'Asia, son mari, Masih et ​​ses enfants ont dû entrer dans la clandestinité. Ils ont déménagé 15 fois en cinq ans . En raison du danger, ils n'ont pas pu non plus assister aux audiences judiciaires d'Asia. Le mari a aussi été contraint de quitter son emploi.

Le « crime » d'Asia a été d'utiliser le même verre d'eau que ses collègues musulmans. Elle a été condamnée à mort parce qu'elle était chrétienne et qu'elle avait soif. « Vous souillez notre eau » lui ont dit les femmes musulmanes. « Convertissez-vous à l'islam pour vous racheter de votre religion impure » lui a dit une musulmane.

Asia a aspiré profondément et a répondu : « je ne me convertirai pas. Je crois en ma religion et en Jésus Christ. Pourquoi serais-je moi, obligée de me convertir ? Pourquoi pas vous ? »

Continuer l'article

Allemagne : les Musulmans Persécutent les Réfugiés chrétiens
« Les incidents sont délibérément minorés, voire dissimulés »

par Soeren Kern  •  23 mai 2016

  • Des milliers de chrétiens sont persécutes par les musulmans dans les centres d'accueil pour réfugiés en Allemagne, avec parfois la complicité active des agents de sécurité indique un rapport de l'ONG Open Doors.

  • « L'un des principaux obstacles à l'enquête a été la réticence des victimes à témoigner. Ils ne craignaient pas seulement pour eux et leur famille en Allemagne, mais aussi pour la sécurité de leurs proches restés au pays d'origine ». — Rapport de l'ONG Open Doors.

  • « J'ai fui mon pays dans l'espoir de trouver la sécurité face à des dangers qui vont croissant. Mais en Allemagne, je me suis senti encore plus menacé ». — Un réfugié chrétien en Allemagne.

  • En dépit d'un flux d'information croissant en provenance des médias, des associations caritatives et de défense des droits de l'homme, sans parler des interventions de responsables ecclésiastiques et d'organisations chrétiennes, les autorités et les élus n'ont lancé aucune enquête. Au contraire, nous pensons que ces incidents ont été délibérément minorés et même volontairement dissimulés... Même dans les commissariats, les agressions de réfugiés chrétiens pour des motifs religieux ne sont pas consignés comme tels ». — Rapport de l'ONG Open Doors.

Des représentants de l'ONG Open Doors, associés à des représentants d'autres ONG, ont tenu une conférence de presse pour présenter le rapport « Les attaques à motivation religieuse sur les réfugiés chrétiens en Allemagne », en mai 2016.

Des milliers de chrétiens sont persécutes par les musulmans dans les centres d'accueil de réfugiés en Allemagne, avec parfois la complicité active des agents de sécurité indique un nouveau rapport qui ajoute que, dans la plupart des cas, les autorités n'ont pas levé le petit doigt pour défendre les victimes.

L'étude affirme que les autorités allemandes et la police ont délibérément minimisé, et parfois même dissimulé, l'information, contribuant ainsi au « tabou » sur les agressions de réfugiés chrétiens par des musulmans. Sans doute s'agissait-il de ne pas nourrir le sentiment anti-immigré de la population allemande.

Le rapport, « Les Attaques à Motivation Religieuse contre les Réfugiés Chrétiens en Allemagne » (Religiös motivierte Übergriffe gegen christliche Flüchtlinge in Deutschland), a été produit par la branche allemande de Open Doors, une organisation non gouvernementale (ONG) qui vient en aide aux chrétiens persécutés, dans le monde entier.

Continuer l'article

Les Islamistes Infiltrent le Gouvernement Suédois
Un Mois d'Islam et de Multiculturalisme en Suède : Avril 2016

par Ingrid Carlqvist  •  21 mai 2016

  • La bibliothèque d'Arvika a surpris ses usagers en proposant des cours de langue arabe. Nombre de Suédois se demandent si des cours de suédois aux immigrés arabes ne seraient pas plus productifs. Mais ce n'est pas au programme de la bibliothèque.

  • Un nouveau rapport des services d'immigration a été rendu public le 8 avril. Il est intitulé « Etes-vous marié ? » et montre comment les fonctionnaires avalisent les mariages avec des enfants mineurs.

  • Goran Lind, professeur de droit, a révélé le 4 avril, que les autorités suédoises ont légalisé plusieurs centaines de mariages polygames.

  • Un demandeur d'asile a été arrêté le 23 avril pour avoir, entre autres violences, tapé sa femme sur la tête. Selon la police, la colère du mari était motivée par le fait que sa femme avait commencé d'apprendre le suédois.

Salahaden Raoof (gauche), porte-parole de Jeunesse Verte, le mouvement de jeunesse des Verts à Malmö, est apparu en direct à la télévision en train de faire le signe Rabia – un salut à quatre doigts en soutien aux Frères Musulmans. Il lui a été permis de garder son poste après qu'il ait promis de « ne plus recommencer ». A droite : Mohamed Morsi, chef des Frères Musulmans et président d'Egypte démis de ses fonctions à la suite d'un coup d'Etat, a popularisé le signe Rabia.

Le mois d'avril a vu des scandales liés à l'islam et l'islamisme se succéder en série au sein du Parti des Verts (Miljöpartiet). Les Verts font partie de la coalition gouvernementale aux côtés des Sociaux-Démocrates (Socialdemokraterna). Ils se sont rendus célèbres pour leur militantisme en faveur de l'ouverture des frontières et leur amour immodéré du multiculturalisme. Autant d'engouements qui ont fait de ce parti, une cible de choix pour une infiltration islamiste. Pour les Verts, demander à un musulman si l'islam est pour lui un outil politique revient à poser une question insultante et « islamophobe ».

17 avril : Mehmet Kaplan, ministre du logement, a été contraint de démissionner en raison de ses accointances avec des islamistes et des fascistes, mais aussi parce que selon lui, le traitement des Palestiniens par Israël équivaut à celui des juifs par les nazis.

Continuer l'article

Le Vrai Grief des Arabes contre les Juifs

par Fred Maroun  •  18 mai 2016

  • Aujourd'hui encore, le monde arabe n'accepte pas le concept d'un Etat juif, quelle que soit sa forme ou sa taille. Même l'Egypte et la Jordanie, qui ont signé des accords de paix avec Israël, ne reconnaissent pas ce pays en tant qu'Etat juif, et continuent de vouer à ses habitants une haine antisémite.

  • Pendant la guerre d'indépendance d'Israël, les juifs ont subi une épuration ethnique à Gaza, en Cisjordanie et à Jérusalem-est. Dans les années qui ont suivi, l'épuration ethnique a gagné le reste du monde arabe.

  • Les juifs demandent le droit d'exister et d'exister en égaux sur la terre ou ils ont toujours vécu et qui leur a appartenu pendant plus de trois mille ans.

  • Nous préférons clamer que le conflit porte sur l'« occupation » et les « colonies ». Les juifs eux, voient le traitement que les islamistes radicaux infligent aux chrétiens et aux autres minorités qui ont une présence millénaire au Moyen Orient, et qui étaient là avant même que naisse le prophète Mahomet.

  • Le vrai grief des arabes contre les juifs est qu'ils existent.

En mai 1948, la Légion Arabe de Jordanie a expulsé les 2000 juifs qui vivaient dans la vieille ville Jérusalem, et a transformé le quartier juif en un amas de décombres.

Nous les arabes, nous sommes très forts pour exiger que nos droits humains soient respecté, surtout quand nous vivons dans des démocraties libérales comme l'Amérique du Nord, l'Europe et Israël. Mais qu'en est-il de notre capacité à respecter les droits humains des autres, et plus particulièrement des juifs ?

Notre attitude envers les juifs, tout au long de l'Histoire et aujourd'hui encore, témoigne d'un refus constant de reconnaitre leur droit le plus fondamental, ce droit qui prive de sens tous les autres droits : le droit d'exister.

Le droit d'exister au Moyen-Orient avant 1948

Les antisionistes répètent à satiété qu'avant la création du moderne Israël, les juifs vivaient en paix au Moyen Orient et que l'hostilité du monde arabe envers les juifs a pour origine la création de l'Etat d'Israël. C'est un mensonge.

Continuer l'article