Derniers commentaires et analyses

Pakistan : Mort aux « Blasphémateurs » !

par Raymond Ibrahim  •  11 août 2022

Le 4 juillet 2022, un tribunal pakistanais a condamné à mort par pendaison un mécanicien chrétien qui avait été emprisonné cinq ans sans jugement sous une fausse accusation de « blasphème » ; il était accusé d'avoir insulté le prophète Mahomet. (Source de l'image : iStock)

Le 4 juillet 2022, un mécanicien chrétien emprisonné depuis cinq ans sans jugement pour « blasphème » - il a été faussement accusé d'avoir insulté le prophète Mahomet -, a été condamné à être pendu par un tribunal pakistanais.

Cinq ans auparavant, le 5 juin 2017, Ashfaq Masih, 34 ans, a eu une violente altercation avec Muhammad Naveen, propriétaire d'un atelier de mécanique situé à proximité du sien. Au tribunal, Masih a plaidé que Muhammad « était jaloux parce que mon garage fonctionnait mieux que le sien ». Masih a ajouté qu'après l'altercation, Muhamad « l'avait menacé des pires conséquences ». Le lendemain, 6 juin, selon Masih :

Continuer l'article

Pourquoi l'Extrême Gauche s'Accroche-t-Elle Autant à Cette si Imparfaite Cause Palestinienne ?

par Alan M. Dershowitz  •  25 juillet 2022

A de nombreuses reprises, les Palestiniens ont rejeté le statut d'État qu'on leur offrait sur un plateau. Mohammed Amin al-Husseini, leader du peuple palestinien à la fin des années 1930, a justifié ce rejet ainsi : nous refusons un État juif plus que nous désirons un État palestinien. Al-Husseini et son peuple, se sont alliés avec l'Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale. Photo : Adolf Hitler rencontre al-Husseini, le 28 novembre 1941. (Source de l'image : Archives fédérales allemandes)

Aussi erroné soit-il, le discours anti-israélien des Palestiniens, reste fiché au cœur de l'idéologie de l'extrême gauche, notamment celle qui adhère à l'« intersectionnalité des luttes ».

Pourquoi la cause palestinienne focalise-t-elle plus l'attention que des causes pourtant impérieuses comme celles des Kurdes, des Ouïghours et d'autres peuples apatrides et opprimés ? Sur les campus, les manifestations anti-israéliennes sont plus nombreuses que les manifestations contre la Russie, la Chine, la Biélorussie ou l'Iran. Pourquoi ? La réponse a peu à voir avec les Palestiniens, et tout à voir avec Israël, en tant qu'il est l'État-nation du peuple juif. Les manifestations anti-Israël sont la manifestation politique de l'antisémitisme international. Tout le monde se lève en faveur des Palestiniens parce que la nation accusée de les opprimer est Israël.

Continuer l'article

La "Solution à Deux États" pour Détruire Israël

par Khaled Abu Toameh  •  15 juillet 2022

La grande majorité des Palestiniens reconnait sans ambages qu'elle ne croit pas à la "solution à deux États" et qu'elle serait grandement satisfaite que le groupe terroriste Hamas remplace l'Autorité palestinienne dirigée par Mahmoud Abbas. Photo : Abbas s'entretient avec le chef du Hamas Ismail Haniyeh le 5 avril 2007 dans la ville de Gaza. (Photo de Mohamed Alostaz/PPM via Getty Images)

L'administration Biden ne démord pas de la "solution à deux États", même si une majorité de Palestiniens se range ouvertement derrière le groupe terroriste islamiste Hamas et réclame davantage d'attaques terroristes contre les Juifs.

L'administration Biden vit dans l'illusion que la "solution à deux États", soit la création d'un État palestinien indépendant et souverain aux côtés d'Israël, est le seul moyen d'apporter la paix, la sécurité et la stabilité au Moyen-Orient.

Mais en vérité, la grande majorité des Palestiniens méprise très ouvertement la "solution à deux États" et appelle au remplacement de l'Autorité Palestinienne dirigée par Mahmoud Abbas par le Hamas, groupe terroriste soutenu par l'Iran dont la charte appelle à l'élimination d'Israël.

Le 30 juin, le secrétaire d'État américain Antony Blinken s'est entretenu avec Abbas pour discuter du prochain voyage du président Joe Biden au Moyen-Orient.

Continuer l'article

Le Message de Taïwan à la Chine : Nous Avons une Arme Quasi Nucléaire

par Gordon G. Chang  •  10 juillet 2022

La Chine a des cibles, et Taïwan a des missiles. Près de 30 % de la population chinoise serait menacée en cas de rupture du barrage des Trois Gorges (photo), rupture causée par un tir de missile par exemple. Cela devient de la dissuasion si Taïwan fait clairement savoir que, pour défendre sa souveraineté, elle est prête à détruire des centaines de millions de vies chinoises. (Photo par STR/AFP via Getty Images)

Le 21 juin, le Quotidien du Peuple a annoncé que les États-Unis et Taïwan étaient sur le point de participer aux Rencontres Annuelles de Monterey. La plus officielles des publications chinoises a affirmé que la partie américaine se proposait de vendre à Taïwan 20 types d'armes différentes au moins, « en mettant l'accent sur la construction d'une « capacité asymétrique ».

Taïwan, que la République populaire de Chine revendique comme sa 34e province, possède déjà des capacités asymétriques, et l'une d'elles pourrait être aussi dévastatrice qu'une arme nucléaire.

Pékin affirme à qui veut l'entendre que Taïwan est dans l'incapacité de se défendre. « L'expert militaire Song Zhongping a déclaré dans Le Quotidien du Peuple que Taïwan n'avait aucune capacité de « ripostes asymétriques » quel que soit le type d'armes fourni par les États-Unis. L'écart entre les capacités militaires des deux parties a-t-il ajouté, est « trop énorme ».

Continuer l'article

Pourquoi l'ONU Pense-t-elle qu'un Massacre de Musulmans est Pire que d'Innombrables Meurtres de Chrétiens ?

par Raymond Ibrahim  •  8 juillet 2022

Le dimanche de Pâques 21 avril 2019, des terroristes musulmans ont commis des attentats à la bombe contre trois églises et trois hôtels au Sri Lanka ; 359 personnes ont été tuées et plus de 500 autres ont été blessées. Photo : l'église Saint-Sébastien à Negombo, au Sri Lanka, le 21 avril 2019, après un attentat à la bombe. (Photo par Stringer/Getty Images)

Les Nations Unies ont fait du 15 mars la « Journée internationale de la lutte contre l'islamophobie » . Cette date commémore l'une des pires attentats terroristes jamais commis contre des musulmans. En effet, le 15 mars 2019, Brenton Tarrant, de nationalité australienne, a ouvert le feu sur les fidèles sans défense de deux mosquées de Nouvelle-Zélande. Cinquante et une personnes ont été tuées et quarante autres blessées.

Cet évènement a été largement condamné dans tout l'Occident – ​​et à juste titre – mais il a aussi incité les Nations Unies à décider que l'islam avait besoin d'une protection spéciale.

Continuer l'article

Le Nouvel Art de la Guerre en Chine

par Judith Bergman  •  1er juillet 2022

A partir de 2019, la Chine a inauguré un nouveau concept de guerre, baptisé « guerre intelligentisée ». L'idée est de coupler intelligence artificielle et plates-formes sans pilotes pour soumettre l'ennemi sans avoir recours à la guerre « chaude » conventionnelle. (Source de l'image : iStock)

En 2019, la Chine a élaboré un nouveau concept de guerre appelé « guerre intelligentisée ». L'idée est de coupler intelligence artificielle (IA) et plateformes sans pilote (drones notamment) pour soumettre l'ennemi, sans avoir à recourir à la guerre "chaude" conventionnelle. Dans le rapport du Secrétaire à la Défense remis au Congrès en 2019 et intitulé « Military and Security Developments Involving the People's Republic of China » (Développements militaires et sécuritaires impliquant la République populaire de Chine), on peut lire :

Continuer l'article

Europe : la Démographie Gouverne la Démocratie

par Giulio Meotti  •  24 juin 2022

En Europe, une civilisation en remplace une autre mais les médias ont choisi de ne pas en parler. (Source de l'image : iStock)

En Europe, une civilisation en remplace une autre, mais les médias ont choisi de ne pas en parler.

Sept pas vers l'enfer, un livre récemment publié par Alain Chouet, ancien numéro deux de la DGSE, le puissant service de contre-espionnage français, est un réquisitoire contre les élites européennes. Chouet rappelle :

Continuer l'article

Crise de Sécurité Nationale : les Menaces Nucléaires de la Russie et de la Chine

par Judith Bergman  •  5 juin 2022

La Russie a modernisé sa triade nucléaire (terrestre, aérien, maritime) ; mais elle a aussi développé de nouveaux types d'armements nucléaires. Photo : des lanceurs mobiles de missiles balistiques intercontinentaux lors d'un défilé militaire à Moscou, en Russie, le 24 juin 2020. (Photo de Sergey Pyatakov - Host Photo Agency via Getty Images)

L'invasion de l'Ukraine par la Russie oblige à s'interroger sur l'arsenal nucléaire russe et le risque de guerre nucléaire. En effet, à peine avait-il franchi les frontières de l'Ukraine, le 24 février dernier, que le président russe Vladimir Poutine a placé les forces nucléaires de son pays en état d'alerte élevée. Un récent sondage de l'Associated Press-NORC Center for Public Affairs Research a aussi révélé que huit Américains sur dix se disent « très préoccupés » (5 sur 10) ou « préoccupés » (3 sur 10) à l'idée que les Etats Unis puissent devenir une cible nucléaire.

Les données 2021 du Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI) indiquent que la Russie contrôle le plus grand arsenal nucléaire au monde – 6 255 ogives, contre 5 550 pour les États-Unis –. La Russie a également entrepris de moderniser son énorme arsenal nucléaire, un travail commencé voilà au moins vingt ans et susceptible de s'achever cette décennie.

Continuer l'article

La Turquie Intensifie ses Agressions contre la Grèce : 90 Survols en Un Jour

par Uzay Bulut  •  29 mai 2022

Selon la presse grecque, le 15 avril, la chasse turque a violé l'espace aérien grec 90 fois et a survolé trois fois des îles grecques habitées. En réalité, les avions turcs ont violé l'espace aérien grec presque sans discontinuer depuis le début de l'année. Cela n'a rien de nouveau, la Turquie menace ouvertement de s'emparer des îles grecques de la mer Égée. Photo : un F-16 de l'armée de l'air turque au-dessus d'Eskisehir, en Turquie, le 13 septembre 2020. (Photo par Adem Altan/AFP via Getty Images)

Pendant que le monde avait les yeux fixés sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie, la Turquie, membre de l'OTAN, a entrepris de harceler un autre Etat membre de l'OTAN, son voisin occidental, la Grèce.

Le 15 avril, selon les médias grecs, la chasse turque a violé l'espace aérien grec pas moins de 90 fois en une journée. Les avions turcs ont également survolé à trois reprises des îles grecques habitées.

En réalité, les avions turcs ont violé l'espace aérien grec presque sans discontinuer depuis le début de l'année.

Selon le ministère de la défense grec, la Turquie a violé l'espace aérien grec tous les jours du 11 au 13 avril. Ses F-16 ont aussi survolé les îles grecques de Panagia, Oinousses et Farmakonisi. « Les avions turcs ont été identifiés et interceptés par des avions de chasse grecs comme le prévoient le droit international », indique le journal Kathimerini.

Continuer l'article

Russie / Chine : Quand le Pire Approche à Grands Pas

par Gordon G. Chang  •  22 mai 2022

La Russie a élaboré une doctrine nucléaire dite de « l'escalade pour la désescalade » ou plus précisément de l'« escalade pour gagner » laquelle consiste à menacer d'utiliser des armes nucléaires au premier jour d'un conflit conventionnel. Ce n'est pas un bon signe que la Russie, la Chine et la Corée du Nord menacent en même temps d'user les armes mes plus destructrices du monde. Photo : des lanceurs mobiles de missiles balistiques intercontinentaux lors d'un défilé militaire à Moscou, en Russie, le 24 juin 2020. (Photo de Sergey Pyatakov - Host Photo Agency via Getty Images)

Le 1er mai, sur Russian TV, Dmitry Kiselyov, un présentateur souvent qualifié de « porte-voix de Poutine », a exhorté le président russe à faire exploser un drone sous-marin de type Poséidon porteur d'une « ogive pouvant atteindre 100 mégatonnes ». La détonation, a ajouté Kiselyov, génèrerait un raz de marée de 500 mètres de haut qui « coulerait la Grande-Bretagne dans les profondeurs de l'océan ». La vague atteindrait la moitié du plus haut sommet d'Angleterre, le Scafell Pike.

« Ce raz-de-marée serait aussi terriblement radioactif » a souligné Kiselyov. « S'il déferlait sur la Grande-Bretagne, le pays serait transformé en désert radioactif, aride et incultivable. Qu'en pensez-vous ? »

« Un seul lancement, Boris, et l'Angleterre cessera d'exister », a déclaré Kiselyov, au Premier ministre britannique.

Continuer l'article

Frontex ne Garde plus les Frontières, et Devient une Agence de Tourisme

par Yves Mamou  •  10 mai 2022

Fabrice Leggeri. (Source de l'image : Janek Skarzynski/AFP via Getty Images)

Les pro-migrants de l'Union Européenne ont gagné : Fabrice Leggeri, directeur général de Frontex, l'agence des gardes-frontières et gardes-côtes européens, a été contraint de remettre sa démission jeudi 28 avril 2022. Celle-ci a été acceptée par le conseil d'administration.

Frontex, l'Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes, a été créée en 2004 pour aider les États membres de l'UE et les pays associés à l'espace de libre circulation (dit Schengen) à protéger les frontières extérieures de l'UE. En 2021, Frontex disposait d'un budget de 544 millions d'euros et salariait mille fonctionnaires européens. Leur nombre (garde côtes et garde-frontières) sera multiplié par dix d'ici 2027. Il est prévu également que les garde-côtes européens soient armés.

Continuer l'article

Entreprise contre Gouvernement ?

par Alan M. Dershowitz  •  5 mai 2022

Il est urgent d'ouvrir un débat sur les réformes juridiques à mener dans le domaine de la censure des médias, de l'invasion de la vie privée et du manque de transparence d'entreprises privées qui exercent, peut être par délégation et à la demande du gouvernement, des missions de service public, lesquelles représentent ainsi un moyen de contourner les restrictions imposées au gouvernement par le premier amendement de la Constitution. (Adobe Stock File)

Quand j'étais enfant, le courrier était acheminé par la Poste, les billets de banque étaient imprimés par le Trésor, les votes étaient décomptés par les responsables électoraux, les guerres étaient menées par l'armée, les prisons étaient gérées par les services correctionnels de l'Etat, la police appliquait la loi, l'exploration spatiale était le monopole de la NASA, les conflits juridiques étaient résolus par des juges et des jurys.

Aujourd'hui, ces fonctions gouvernementales traditionnelles et nombre d'autres sont partagées avec des groupes publics, semi-publics ou privés. Cette privatisation croissante de tâches qui relevaient autrefois de la mission de l'État pose des questions fondamentales mais rarement débattues de droit constitutionnel, de responsabilité politique et de questions qui touchent aussi à la nature de notre société.

Continuer l'article

Les Palestiniens Profanent Tous les Lieux Saints, Y Compris les Leurs

par Bassam Tawil  •  1er mai 2022

« La mosquée Al-Aqsa et l'Eglise du Saint-Sépulcre sont à nous. Elles sont toutes à nous, et ils [les Juifs] n'ont pas le droit de les souiller de leurs pieds immondes. Nous saluons chaque goutte de sang versée pour le salut de Jérusalem. Ce sang est pur, un sang pur, versé pour l'amour d'Allah. Chaque martyr ira au paradis, et tous les blessés seront récompensés par Allah ». Photo : Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. (Source de l'image : MEMRI)

Une fois de plus, les Palestiniens ont été surpris à mentir à la planète entière. Ils ont prétendu que les Juifs « profanaient » les lieux saints islamiques, en particulier la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem. Mais à l'évidence, si quelqu'un profane la mosquée – ainsi que d'autres lieux saints -, ce sont les Palestiniens eux-mêmes.

En 2002, des terroristes palestiniens ont fait irruption dans l'église de la Nativité à Bethléem, sans qu'aucun chrétien dans le monde ose émettre une quelconque protestation. Les terroristes ont occupé l'église 39 jours durant et ont laissé derrière eux des couvertures et des matelas sales, des briquets et des mégots de cigarettes et une « odeur de matières fécales ». Un prêtre s'est plaint que les terroristes avaient également profané l'église en fumant et en buvant de l'alcool.

Continuer l'article

Pourquoi les Palestiniens se Réjouissent-ils des Meurtres de Juifs ?

par Khaled Abu Toameh  •  19 avril 2022

Les réjouissances qui ont eu lieu en Cisjordanie et dans la bande de Gaza après les récentes attaques terroristes en Israël sont un signe supplémentaire de la radicalisation croissante des Palestiniens et de leur refus de reconnaître le droit d'Israël à l'existence. Photo : les Gazaouis manifestent leur soutien au terroriste qui a assassiné trois hommes à Tel-Aviv cette semaine, ainsi qu'à trois terroristes du Jihad islamique qui ont été tués après avoir ouvert le feu sur des soldats israéliens. (Photo de Saïd Khatib/AFP via Getty Images)

Les réjouissances qui ont eu lieu en Cisjordanie et dans la bande de Gaza après les récentes attaques terroristes contre Israël sont un signe – parmi d'autres - de la radicalisation croissante des Palestiniens et de leur refus de reconnaître le droit d'Israël à l'existence.

La joie exprimée par ces Palestiniens descendus dans la rue pour distribuer des sucreries et scander des slogans en faveur des terroristes, est la même que celle qui a éclaté en 1991, quand le dictateur irakien Saddam Hussein a tiré des missiles sur Israël pendant la première guerre du Golfe ; et elle est identique à la liesse que les attentats-suicides du Hamas, du Fatah, du Jihad islamique palestinien et d'autres groupes terroristes ont suscité chaque fois qu'ils ont tué des centaines d'Israéliens lors de la deuxième Intifada, en 2000.

Continuer l'article

La Chine Aide la Russie à Contourner les Sanctions : Où Sont les « Conséquences » ?

par Judith Bergman  •  18 avril 2022

La guerre contre l'Ukraine dure maintenant depuis plus d'un mois et malgré les sévères sanctions occidentales, Poutine ne montre aucun signe de recul. Grâce à son plus puissant allié, la Chine, la Russie résiste aux sanctions et poursuit la guerre. Photo : Poutine rencontre le président chinois Xi Jinping à Moscou le 5 juin 2019. (Source de l'image : kremlin.ru)

La guerre contre l'Ukraine dure maintenant depuis plus d'un mois et malgré de sévères sanctions occidentales, Poutine n'affiche aucun signe de recul. Grâce au soutien de la Chine, son plus puissant allié, la Russie résiste aux sanctions et poursuit la guerre.

L'invasion de l'Ukraine a démarré le 24 février, mais peu auparavant, la Russie et la Chine ont signé des contrats de plusieurs centaines de milliards de dollars. Le 4 février, Poutine a annoncé que des accords de fourniture de biens pétroliers et gaziers avaient été signés avec la Chine d'une valeur de 117,5 milliards de dollars. Le 18 février, six jours avant l'invasion, la Russie a annoncé la vente de 100 millions de tonnes de charbon à la Chine pour une valeur de 20 milliards de dollars. Le jour de l'invasion, la Chine a acheté du blé russe, sans tenir compte des filtres existants liés à la présence d'éventuels pathogènes du blé tendre.

Continuer l'article

Ce site Internet utilise des cookies qui améliorent la qualité de notre service.
Pour en savoir plus, lire notre Politique de confidentialité et de cookies.