Derniers commentaires et analyses

Les Palestiniens Déclarent la Guerre au Business

par Bassam Tawil  •  14 juillet 2019

  • Les dirigeants palestiniens ont boycotté la conférence de Bahreïn. Ce faisant, ils ont informé le monde qu'un peuple au chômage les intéressait plus qu'une aide économique en milliards de dollars... Au lieu de cracher au visage d'hommes d'affaires, les dirigeants palestiniens devraient travailler en étroite collaboration avec Israël et les États-Unis et toute autre institution désireuse d'aider le peuple palestinien.

  • Abbas et sa vieille garde espèrent évidemment que les Américains et la communauté internationale continueront de verser des millions de dollars sans jamais demander aucun compte ... Ils veulent que le conflit se poursuive aussi longtemps que possible pour continuer de toucher les fonds des Américains, des Européens et d'autres encore.

  • Les dirigeants palestiniens exercent un chantage continu sur la communauté internationale. Leur but est toujours le même : conserver une aide inconditionnelle et illimitée, tout en maintenant les Palestiniens dans la misère. Abbas et ses acolytes pourront ainsi continuer de blâmer Israël et le reste du monde pour les « souffrances » des Palestiniens.

  • Les dirigeants palestiniens abhorrent la prospérité économique ; elle pourrait détourner la population de la lutte contre Israël. Comme ses rivaux du Hamas, Abbas craint que l'amélioration du niveau de vie détourne les Palestiniens de l'envie de tuer des Israéliens ou du rêve de détruire Israël.

Treize hommes d'affaires palestiniens ont assisté à la conférence économique "Peace to Prosperity" à Bahreïn. Passant outre l'appel au boycott de l'Autorité palestinienne, ils sont aujourd'hui une cible pour les forces de sécurité de Mahmoud Abbas en Cisjordanie. Certains de ces businessmen ont été contraints de fuir. Photo : le 25 juin 2019, Jared Kushner, conseiller principal à la Maison-Blanche, s'exprime sur le renforcement de l'économie palestinienne, la réduction du chômage et l'amélioration des conditions de vie des Palestiniens. (Source image : Bahreïn News Agency)

L'Autorité palestinienne persécute les 13 hommes d'affaires palestiniens qui ont participé à la conférence économique "De la Paix à la Prospérité" (Peace to Prosperity) organisée à Bahreïn par les États-Unis. Ce faisant, ils montrent combien leur intérêt de dirigeants est contraire aux intérêts de leur peuple.

Le message que cette répression véhicule en direction du public palestinien est encore plus inquiétant : quiconque osera travailler avec l'administration du président américain Donald Trump sera considéré comme un traître et un collaborateur. Les "ennemis" des Palestiniens sont les États-Unis et Israël.

Continuer l'article

Le vrai Emmanuel Macron

par Guy Millière  •  10 juillet 2019

  • Charles de Gaulle a toujours refusé de parler des nombreux Français qui ont collaboré avec les autorités d'occupation allemande. Il a refusé de commémorer le jour J. Il a même affirmé que le débarquement en Normandie "n'avait pas été le début de la libération de la France", mais "le point de départ d'une tentative américaine de colonisation de la France".

  • Le président Emmanuel Macron est allé plus loin en déclarant que la France et l'Allemagne devraient créer une armée européenne pour "se protéger de la Russie, de la Chine, et même des Etats-Unis".

  • La France a soutenu l'OLP à une époque où elle etait de manière évidente un mouvement terroriste, pleinement voué à la destruction d'Israël et au meurtre de Juifs ... Macron poursuit la même politique que ses prédécesseurs. Il ne manque jamais une occasion d'inviter le dirigeant palestinien Mahmoud Abbas à l'Elysée et il n'oublie jamais de l'embrasser.

  • Le président Donald Trump connaît désormais Macron. Il se souvient sans doute que lors de la visite de Macron à Washington il y a 14 mois, Macron s'était montré sympathique envers lui. puis, lorsqu'il était allé parler au Congrès, avait consacré tout son discours à dénigrer les décisions essentielles prises par l'administration Trump.

Le président français Emmanuel Macron a déclaré le 8 novembre 2018 que la France et l'Allemagne devraient créer une armée européenne pour "se protéger se protéger de la Russie, de la Chine, et même des Etats-Unis ". Sur la photo: Macron et la chancelière allemande Angela Merkel lors d'une conférence de presse, le 18 novembre 2018 à Berlin, en Allemagne. (Photo de Michele Tantussi / Getty Images)

6 juin 2019. Normandie, France. Les corps de 9 387 soldats américains morts au combat reposent dans le sol du cimetière et mémorial américain; 9238 croix chrétiennes et 149 étoiles juives sont alignées sur la colline qui surplombe Omaha Beach, l'une des cinq plages de la côte normande sur laquelle 132 000 soldats alliés ont débarqué le 6 juin 1944. Le Président des Etats Unis Donald J. Trump prononce un discours louant l'héroïsme, le sens du devoir et de l'honneur et les valeurs de liberté, et rend hommage aux jeunes Américains qui ont donné leur vie en ce lieu; il parle aussi des autres soldats qui ont contribué au débarquement: Canadiens, Britanniques, Français. Il se comporte comme un grand homme d'État.

Continuer l'article

Allemagne : un Niveau d'Autocensure Choquant

par Judith Bergman  •  7 juillet 2019

  • Un fossé de plus en plus significatif se creuse entre ce que les Allemands disent en public et ce qu'ils pensent ... Cinquante-sept pour cent des Allemands trouvent de plus en plus énervant de se voir dicter « ce qu'il leur est permis d'exprimer et comment ils doivent se comporter ».

  • « Cela fait une grande différence ... quand les citoyens pensent qu'ils sont de plus en plus surveillés et jugés ... quand ils ont le sentiment de ne pas être pris en considération, quand ils sentent que leurs préoccupations ne sont pas prises au sérieux... et qu'ils ne sont pas consultés sur les grands sujets » - D'après une enquête sur l'autocensure en Allemagne menée par l'Institut für Demoskopie Allensbach.

  • Ces atteintes [à la liberté d'expression] ont culminé en 2018 avec la loi sur la censure qui oblige les réseaux sociaux à supprimer ou bloquer toute « infraction pénale » présumée relevant de la diffamation ou l'incitation en ligne, dans les 24 heures qui suivent la plainte d'un internaute. Si les plateformes ne réagissent pas, le gouvernement allemand sera en droit de leur infliger une amende pouvant aller jusqu'à 50 millions d'euros. Des Allemands ont été poursuivis en justice pour avoir critiqué la politique migratoire du gouvernement.

  • Le parti Libéral Démocrate au Royaume-Uni, a suspendu la candidature de Daniel Toth-Nagy parce qu'il a affirmé que « l'islamophobie est une aberration » et, pour avoir répondu de la façon suivante à un tweet par « Et le mutilations génitales féminines ? Les crimes d'honneur ? Les mariages forcés ? Que pensez-vous de la protestation des femmes en Iran, en Arabie Saoudite et dans d'autres pays islamiques contre le port obligatoire du hijab ? Et la charia en Grande-Bretagne ? Les droits des LGBT et le refus d'éducation par les musulmans à Birmingham ? »

Une récent sondage a montré que les citoyens allemands autocensurent les propos qu'ils tiennent en public dans une proportion à peine croyable. A la question « est-il possible de s'exprimer librement en public ? » 18% seulement ont répondu par l'affirmative. En revanche, 59% des Allemands ont reconnu que leur parole était plus libre dans leur cercle d'amis et de connaissances.

« Près des deux tiers des citoyens sont convaincus qu'une 'grande prudence est de mise concernant les sujets sur lesquels on s'exprime', car de nombreuses lois non écrites tracent une frontière entre les opinions acceptables et celles qui ne le sont pas », indique l'enquête réalisée par l'Institut für Demoskopie Allensbach pour le compte du Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ).

Continuer l'article

La Trace Perdue des Djihadistes de l'État Islamique en Europe

par Soeren Kern  •  3 juillet 2019

  • La télévision suédoise a interrogé les élus des cinq municipalités suédoises - Göteborg, Stockholm, Örebro, Malmö et Borås - qui hébergent la plupart des 150 « retournés » de l'Etat islamique. Toutes ensemble, ces municipalités n'ont pas été en mesure de localiser plus 16 adultes et 10 enfants.

  • « Les États-Unis demandent à la Grande-Bretagne, à la France, à l'Allemagne et à d'autres alliés européens de reprendre plus de 800 combattants de l'Etat islamique capturés en Syrie et de les traduire en justice ... Sinon, nous serons obligés de les libérer... » - Donald Trump, président des États-Unis, Twitter, 16 février 2019.

  • Dans un éditorial récent intitulé « Le problème occidental des combattants étrangers », le Wall Street Journal, a noté que les gouvernements européens étaient confrontés à une situation « sans issue » : rapatrier les djihadistes et les traduire en justice, ou courir le risque de les voir disparaître du radar et commettre des attentats en Europe.

« [Il] est particulièrement inquiétant que le gouvernement fédéral [allemand] n'ait pris aucune mesure particulière pour empêcher le retour incontrôlé de combattants de l'Etat islamique », a déclaré Linda Teuteberg, secrétaire générale du Parti démocratique libre allemand. Elle a ajouté que le gouvernement « n'a toujours pas de doctrine pour traiter les combattants allemands de l'EI », y compris « les Allemands détenus dans la zone de guerre ainsi que plus de 200 anciens partisans de l'EI déjà de retour en Allemagne ». (Source image : Olaf Kosinsky / CC BY-SA 3.0-de via Wikimedia Commons)

Le gouvernement allemand a perdu la trace de dizaines d'Allemands partis en Irak et en Syrie combattre aux côtés de l'Etat islamique (EI). L'information est tombée au moment même où les autorités ont fait savoir qu'elles craignaient le retour incontrôlé de certains de ces combattants en Allemagne.

En réponse à une question de Linda Teuteberg, la secrétaire générale du Parti libéral-démocrate (FDP), le ministère allemand de l'Intérieur a révélé que les autorités allemandes manquaient d'informations sur le sort d'au moins 160 ex-miliciens de l'Etat islamique, a indiqué le Welt am Sonntag. Si certains ont probablement été tués au combat a déclaré le ministère, il n'est pas exclu que d'autres tentent de se réinstaller clandestinement en Allemagne.

Continuer l'article

Afrique : l'Alarmante Escalade des Persécutions Anti-Chrétiennes

par Uzay Bulut  •  30 juin 2019

  • « Dans certaines régions, le niveau et la nature des persécutions correspondent peu ou prou à la définition internationale du génocide, telle qu'elle a été adoptée par l'ONU. » - Revue indépendante du FCO (Foreign and Commonwealth Office) en soutien aux chrétiens persécutés.

  • « Les assaillants ont demandé aux chrétiens de se convertir à l'islam. Après que le pasteur et les fidèles aient refusé, les agresseurs leur ont ordonné de se rassembler sous un arbre, puis ont confisqué les Bibles et les téléphones portables. Ils les ont ensuite appelé, l'un après l'autre derrière l'église. Et là, ils les ont exécutés. » - World Watch Monitor, le 2 mai 2019.

  • Comme le montre le rapport britannique, la persécution des chrétiens et des non-musulmans n'a rien à voir avec l'appartenance ethnique, la race ou la couleur de la peau ; il s'agit essentiellement de religion.

  • S'il n'est pas mis fin à ces crimes, le continent africain sera un second Moyen-Orient. Ce continent autrefois à majorité chrétienne n'abrite plus qu'une minuscule minorité chrétienne, agonisante et sans défense.

« Dans la province du Nord-Kivu, à l'est de la République démocratique du Congo, des prêtres ont été pris pour cibles et assassinés. Pas moins de 15 groupes extrémistes armés sèment la terreur dans cette région » affirme Lindy Lowry d'Open Doors. Photo : la ville de Beni, au Nord-Kivu, où des dizaines de chrétiens sont morts victimes d'un attentat le 22 septembre 2018. (Source image : Razdagger / Wikimedia Commons)

Selon un rapport préliminaire récemment publié au Royaume Uni, « un tiers de la population mondiale souffrirait d'une forme ou une autre de persécution religieuse, les chrétiens représentant le groupe le plus persécuté ».

Le rapport commandé par le secrétaire britannique aux Affaires étrangères Jeremy Hunt à l'évêque de Truro, le très révérend Philip Mounstephen, devait être initialement rendu public à Pâques 2019. « Un délai supplémentaire s'est avéré nécessaire en raison de l'ampleur et de la nature [des persécutions anti-chrétiennes] », indique le pré-rapport. En attendant le rapport final qui devrait être publié fin juin, des conclusions « préliminaires » ont été rendues publiques en avril a expliqué Mounstephen.

Dans le « résumé » qu'en a fait la « Revue indépendante du FCO (Foreign and Commonwealth Office) en soutien aux chrétiens persécutés », on peut lire :

Continuer l'article

Masquer notre Culture pour « ne Pas Offenser »

par Giulio Meotti  •  27 juin 2019

  • Récemment, au Royaume-Uni, d'éminents intellectuels conservateurs ont été écartés. Roger Scruton, philosophe d'une exceptionnelle stature a été limogé d'une commission gouvernementale ...

  • Puis ce fut le tour Jordan Peterson. L'Université de Cambridge a annulé la bourse de recherche de ce psychologue canadien de réputation internationale...

  • En refusant de dénoncer la censure, en ne défendant pas le droit à la liberté d'expression de Salman Rushdie, de Roger Scruton, de Jordan Peterson, de Charlie Hebdo et du Jyllands-Posten - la pointe d'un énorme iceberg - nous avons pris le chemin de la soumission à la charia et à la tyrannie. Notre culture soi-disant "blasphématoire" a été revêtue d'une burqa pour éviter d'attenter à la sensibilité de personnes qui elles, ne semblent pas gênées de nous offenser.

En 1988, Salman Rushdie (à gauche), citoyen britannique, publie Les Versets Sataniques. En 1989, l'Ayatollah Ruhollah Khomeiny (à droite), "guide suprême" de l'Iran, condamne Rushdie à la peine de mort. L'affaire Rushdie a transformé en profondeur la société britannique. (Sources images : Rushdie - Andrew H. Walker / Getty Images ; Khomeiny - Mohammad Sayyad / Wikimedia Commons)

Il y a trois ans, le gouvernement italien a pris la honteuse décision de voiler d'antiques statues romaines pour ne pas attenter à la sensibilité islamique du président iranien Hassan Rouhani, en visite officielle en Italie. Les statues nues ont été enfermées dans des caissons blancs. Il y a un an, à Florence, une autre statue de style gréco-romain représentant un homme nu, a également été recouverte à l'occasion de la visite du prince héritier d'Abou Dhabi. Aujourd'hui, l'une des plus fameuses galeries d'art britanniques a masqué deux tableaux sur plainte de visiteurs musulmans dénonçant leur caractère « blasphématoire ».

Continuer l'article

Pas de Paix Tant que les Mollahs Iraniens Sont au Pouvoir

par Majid Rafizadeh  •  27 juin 2019

  • Voilà huit ans, le chef de la Force Qods en Iran, Qassem Soleimani, avait fanfaronné auprès du général américain David Petraeus : « Autant que vous le sachiez... c'est moi qui définit la politique de l'Iran pour tout ce qui concerne l'Irak, le Liban, la bande de Gaza et l'Afghanistan. Notre ambassadeur à Bagdad est un membre de la force Qods. Celui qui va le remplacer est un membre de la force Qods. »

  • Une analyse honnête des actes de terrorisme au Moyen-Orient et dans le monde révèle que presque tous les conflits, presque toutes les guerres et quasiment toutes les tensions qui ont lieu au Moyen-Orient sont imputables au gouvernement iranien. En dépit de l'illusion que tentent de créer ceux qui veulent à tout prix apaiser les dirigeants iraniens, l'Iran cherche toujours à se doter de l'arme nucléaire et n'a aucun intérêt à la paix.

  • La Force Qods aurait également trouvé de nouvelles sources de financement pour échapper aux actuelles sanctions américaines.

La Force Qods iranienne, commandée par Qassem Soleimani, est responsable des opérations iraniennes hors du territoire national. Ces opérations passent par l'organisation, le soutien, la formation, l'armement et le financement de milices à dominante chiite dans des pays étrangers ; le lancement de guerres directes ou indirectes par l'intermédiaire de ces mandataires ; l'organisation de troubles dans d'autres pays pour faire avancer les intérêts idéologiques et hégémoniques de l'Iran ; l'attaque et la prise de contrôle de villes et de pays ; ainsi que l'assassinat de personnalités politiques étrangères et de dissidents iraniens de premier plan dans le monde entier. Photo : Qassem Soleimani. (Source image : Tasnim News [CC by 4.0])

Il est paradoxal de constater que, même si le gouvernement fondamentaliste iranien ne souffre d'aucune contestation et jouit d'une liberté sans entraves pour encourager les comportements violents, ses défenseurs persistent à proclamer que la paix et la stabilité sont encore possibles au Moyen-Orient.

Une analyse honnête des actes de terrorisme au Moyen-Orient et dans le monde révèle que presque tous les conflits, presque toutes les guerres et quasiment toutes les tensions au Moyen-Orient sont imputables au gouvernement iranien. En dépit de l'illusion que tentent de créer ceux qui veulent à tout prix apaiser les dirigeants iraniens, l'Iran s'acharne à se doter d'une capacité nucléaire et n'a aucun intérêt à la paix.

Continuer l'article

Le Suicide de la France

par Giulio Meotti  •  26 juin 2019

  • La "francité" disparaît au profit d'enclaves balkanisées incapables de communiquer entre elles ... ce n'est pas une bonne recette.

  • Plus les élites françaises pratiquent un entre-soi doré sur le plan financier et culturel, moins il leur est possible d'imaginer l'impact quotidien de l'immigration de masse et du multiculturalisme.

  • Les « classes supérieures mondialisées » (les bourgeois-bohèmes) se calfeutrent dans leurs « nouvelles citadelles » - comme à l'époque de la France médiévale - et votent en masse pour Macron. Cette classe dominante a développé « une manière unique de parler et de penser ... qui lui permet d'échapper à la réalité d'une nation soumise à un stress sévère et qui met à mal la fable d'une société aimable et accueillante ». - Christophe Guilluy, Crépuscule de la France d'en haut, Flammarion, 2016.

Le récent mouvement des "gilets jaunes" – ils manifestent tous les samedis à Paris depuis novembre 2018 - est un symbole de la division entre la classe ouvrière française et les progressistes gentrifiés. Photo : des manifestants "gilets jaunes" occupent les marches menant à la basilique du Sacré-Cœur le 23 mars 2019 à Paris, en France. (Source image : Kiran Ridley/Getty Images)

« Pour ce qui est de la France en 2019, nul ne peut nier qu'une transformation capitale et hasardeuse, un "Grand changement", est désormais en cours », a déclaré Michel Gurfinkiel, président-fondateur de l'Institut Jean-Jacques Rousseau. Il a déploré « le décès de la France en tant que pays, ou plutôt en tant que nation occidentale et judéo-chrétienne ce qu'elle a été jusqu'à présent ». Une couverture récente de l'hebdomadaire Le Point décrivait le phénomène comme « le grand bouleversement ».

Grand changement ou bouleversement, les jours de la France telle que nous l'avons connue sont comptés ; la société a perdu son centre de gravité culturel ; l'ancien mode de vie s'estompe et semble en voie d'extinction. La "francité" disparaît au profit d'enclaves balkanisées incapables de communiquer entre elles. Pour le pays le plus touché par le fondamentalisme islamique et le terrorisme, ce n'est pas une bonne recette.

Continuer l'article

Chine : un Etat Totalitaire High Tech Parfait

par Judith Bergman  •  22 juin 2019

  • En Chine, la censure, largement automatisée, a atteint « un niveau de précision sans précédent du fait de l'apprentissage machine, de la reconnaissance vocale et de la reconnaissance d'image ». - Cate Cadell, Reuters, 26 mai 2019.

  • Comme tous les régimes communistes, le communisme chinois ne tolère aucun narratif concurrent du sien. « La religion est une source d'autorité et un objet de fidélité plus puissants que l'État ... Ces caractéristiques de la religion ont toujours provoqué l'anathème des despotes totalitaires ... » - Thomas F. Farr, président du Religious Freedom Institute (Institut pour la Liberté religieuse), témoignage devant la Commission exécutive du Congrès sur la Chine, le 28 novembre 2018.

  • En 2018, la Chine disposait de 200 millions de caméras de surveillance ; elle prévoit d'en installer 626 millions d'ici 2020. L'objectif est de mettre en place une « plate-forme coordonnée d'opérations mixtes » qui intégrera en temps réel les données des caméras de surveillance dotées de technologies de reconnaissance faciale, les numéros de cartes d'identité, les données biométriques, les numéros de plaques d'immatriculation et l'information sur le propriétaire du véhicule, les données de santé, le planning familial, les données bancaires, le casier judiciaire, toute trace d' « activité inhabituelle » ainsi que toute donnée individuelle pertinente comme les pratiques religieuses, les voyages à l'étranger, et ainsi de suite, selon les déclarations de responsables locaux et de la police.

  • En d'autres termes, la Chine est en passe de réaliser le rêve de Staline, Hitler et Mao : un État totalitaire sans faille, architecturé par la technologie numérique, un monde où l'individu n'aura aucune possibilité d'échapper au regard de l'État communiste.

Le 30ème anniversaire du massacre des étudiants qui manifestaient en faveur de la démocratie place Tiananmen en 1989, aura lieu le 4 juin. Une bonne occasion d'évaluer l'extrême sophistication de la censure qu'exerce aujourd'hui, le Parti communiste chinois (PCC) sous la direction du président Xi Jinping.

C'est par un euphémisme, « l'incident du 4 juin », que la Chine continentale évoque l'anniversaire de Tiananmen. Le régime craint manifestement la moindre parole publique au sujet de cet événement historique, et plus encore une commémoration publique susceptible d'engendrer des troubles qui menaceraient le pouvoir absolu du Parti communiste chinois.

Continuer l'article

La Détresse Masquée des Chrétiens Palestiniens

par Raymond Ibrahim  •  16 juin 2019

  • « Le Fatah oblige les chrétiens à ne jamais signaler les violences et le vandalisme dont ils sont victimes. Sinon, l'Autorité palestinienne apparaîtrait incapable de protéger la vie et les biens des citoyens de la minorité chrétienne... Cette mauvaise image pourrait aussi avoir des répercussions négatives sur le plan financier. N'oublions pas que l'Autorité Palestinienne est puissamment aidée, notamment par l'Europe. » - Dr. Edy Cohen, Centre d'études stratégiques Begin-Sadat.

  • Le labeur quotidien de l'Autorité palestinienne, de ses partisans, des médias et autres, est d'ériger les Palestiniens en victimes permanentes des agressions et discriminations israéliennes. Ce narratif victimaire serait compromis si la communauté internationale prenait soudain conscience que les Palestiniens persécutent certains de leurs compatriotes - uniquement pour des motifs religieux.

  • « Plutôt que d'arrêter les auteurs de violences contre des édifices chrétiens, l'Autorité palestinienne préfère bloquer l'information. Ce qu'elle réussit parfaitement. A part quelques petits journaux locaux, les grands médias internationaux ont complètement ignoré les faits. » - Dr. Edy Cohen, Israël Today .

  • Comme l'explique Justus Reid Weiner, avocat et universitaire spécialiste de la région, « la persécution systématique des Arabes chrétiens qui vivent dans les zones palestiniennes ne rencontre aucun écho au sein de la communauté internationale, ni auprès des défenseurs des droits de l'homme, des médias et des ONG. Dans une société où les chrétiens arabes n'ont ni porte-parole, ni protection, il ne faut pas s'étonner qu'ils finissent par s'en aller. »

Le christianisme est sur le point de disparaître de son lieu de naissance, y compris Bethléem (photo). Selon Justus Reid Weiner, avocat et universitaire, « les persécutions systématiques des Arabes chrétiens qui vivent dans les zones palestiniennes ne rencontrent aucun écho au sein de la communauté internationale, ni auprès des ONG, des défenseurs des droits de l'homme, des médias... Dans une société où les chrétiens arabes n'ont ni porte-parole, ni protection, il n'est guère surprenant qu'ils finissent par s'en aller ». (Source image : Daniel Case / Wikimedia Commons)

En cette période de persécution des chrétiens au sein du monde musulman, la détresse des chrétiens palestiniens fait l'objet d'une omerta particulière.

Open Doors, une association humanitaire spécialisée dans la défense des droits des chrétiens, positionne les persécutions que les chrétiens palestiniens subissent à un niveau « élevé ». L'origine de cette oppression tient, selon Open Doors, en deux mots, « oppression islamique » :

Continuer l'article

"L'Europe ne sera plus l'Europe"

par Guy Millière  •  14 juin 2019

  • Au Royaume-Uni, la victoire du Parti Brexit avec 31,6% des voix a été un exploit remarquable et a montré la volonté persistante de millions de Britanniques de quitter l'Union européenne. Les positions "populistes" - défense de la souveraineté nationale et de la civilisation européenne, refus de l'immigration incontrôlée et des diktats des technocrates de Bruxelles - ont gagné du terrain.

  • Les partis qui ont gouverné l'Europe pendant des décennies ont obtenu des résultats médiocres mais, à de rares exceptions près, ne se sont pas effondrés, et ils continueront de dominer l'Union européenne.

  • Les Verts vont vraisemblablement acquérir davantage d'influence, avec les conséquences qui découleront. Tous ceux qui lisent de près les programmes des partis verts, peuvent voir qu'ils sont essentiellement des partis de gauche portant un masque vert. Ils soutiennent tous l'immigration sans restriction et le multiculturalisme. Ils sont tous résolument hostiles à la défense de la civilisation occidentale, à la libre entreprise et au libre marché. Ils sont souvent en faveur d'une croissance zéro. La plupart d'entre eux ont une vision apocalyptique du changement climatique et affirment que la survie de l'humanité sera en jeu si l'Europe ne prend pas de mesures drastiques pour "sauver la planète". Tous sont favorables à des décisions autoritaires imposées depuis Bruxelles à toute l'Europe.

  • Un parlement européen placé sous l'influence des Verts accélérera vraisemblablement le glissement vers un pouvoir accru des membres de la Commission européenne, ainsi que le renoncement progressif à l'énergie nucléaire et aux énergies fossiles. Des politiques favorables à davantage d'immigration sont d'ores et déjà en préparation.

(Image : iStock)

Dans la soirée du 26 mai, le vice-Premier ministre et ministre de l'Intérieur italien Matteo Salvini a commenté les résultats des élections européennes: "Une nouvelle Europe est née", a-t-il dit. Le parti qu'il dirige, la Ligue, venait de l'emporter, avec 34,3% des voix. D'autres partis définis en Europe comme "populistes" avaient eux aussi gagné: en Hongrie, l'alliance Fidesz-KDNP (Alliance civique hongroise et le Parti populaire démocrate-chrétien) a obtenu 52,3% des voix. En Pologne, le parti PiS (loi et justice) a obtenu 45,4% des voix. Le Parti populaire autrichien (ÖVP) de Sebastian Kurz a reçu 34,6% des voix et le Parti de la liberté d'Autriche (FPÖ), son allié, a reçu 17,2% des voix, en dépit du récent scandale qui a conduit à la démission de Heinz-Christian Strache, président du FPÖ, de son poste de vice-chancelier (le gouvernement Kurtz est tombé le 27 mai).

Continuer l'article

Ces Désordres que les Suédois s'Infligent Volontairement
Filles effrayées d'Uppsala ; Enfants de l'État islamique

par Judith Bergman  •  7 juin 2019

  • Selon un rapport d'Amnesty International, en Suède, la recherche des violeurs ne fait l'objet d'aucune priorité, les délais d'obtention des analyses ADN sont « extrêmement longs », l'aide apportée aux victimes de viol est notoirement insuffisante et la prévention du phénomène laisse à désirer.

  • En 2017, un rapport de police, « Utsatta områden 2017 », (« Quartiers sensibles 2017 », communément appelée « no-go-zones » ou « zones de non-droit ») dénombrait 61 quartiers de ce type en Suède. Ces territoires regroupent 200 réseaux mafieux composés d'environ 5 000 criminels. Vingt-trois de ces quartiers ont un degré de dangerosité particulier....

  • « L'idée que ces enfants souffrent autant m'insupporte... Personne ne doit douter que le gouvernement fait tout ce qu'il peut pour ces enfants [de terroristes de l'Etat islamique] ; si la chose est possible, il faudrait les rapatrier en Suède. » - La ministre suédoise des Affaires étrangères, Margot Wallström.

  • Malheureusement, l'horrible sort des enfants-esclaves yézidis n'a pas semblé « insupporter » Wallström.

Selon le dernier Rapport national sur la sécurité, publié par le Conseil national pour la prévention du crime, quatre femmes Suédoises sur dix craignent de sortir de chez elles. Selon une étude d'Amnesty International, « réalisée en 2017, 1,4% de la population a déclaré avoir été victime de viol ou de violences sexuelles, ce qui correspond à environ 112 000 personnes ». (Source image : iStock)

A Uppsala, pittoresque ville universitaire suédoise, 80% des jeunes filles éprouvent un sentiment d'insécurité dans le centre-ville. Une adolescente de 14 ans, qui craint de révéler son identité, a déclaré aux médias suédois qu'elle chausse toujours des baskets pour pouvoir « courir plus vite » si elle est attaquée :

« Je me suis assise sur un banc et immédiatement, des types sont venus s'asseoir à ma gauche et à ma droite. D'autres sont arrivés et se sont tenus devant moi. Ils ont commencé à saisir mes cheveux et à attraper mes jambes ; ils me parlaient dans une langue que je ne comprenais pas. J'étais terrifiée ; je leur ai dit à maintes reprises de me laisser tranquille, mais ils n'écoutaient pas ... Tout est si horrible. C'est trop affreux. Je veux pouvoir à nouveau me sentir en sécurité », a-t-elle déclaré à propos de ses trajets en bus.

Continuer l'article

Algérie : Influence Russe, Opportunité Américaine ?

par Debalina Ghoshal  •  3 juin 2019

  • En 2006, Vladimir Poutine a annulé la dette algérienne. En échange, Alger a promis de s'équiper, notamment sur le plan militaire, en Russie exclusivement. C'est ainsi que l'Algérie est devenue le plus grand importateur d'armes russes en Afrique.

  • Depuis la loi Leahy votée en 1999, le Département d'Etat et le ministère de la Défense ne peuvent aider militairement les pays qui ont un mauvais bilan en termes de droits de l'homme. Celui de l'Algérie est extrêmement médiocre.

  • Aujourd'hui, toutefois, - à condition qu'une situation aussi inacceptable évolue de manière significative - les États-Unis pourraient s'y intéresser et agir en conséquence.

Moscou, qui a entretenu des liens étroits avec Abdelaziz Bouteflika, le président algérien récemment renversé, observe prudemment l'évolution de la situation en Algérie. Photo : le président russe Vladimir Poutine et le président algérien Abdelaziz Bouteflika à Moscou en 2008. (Source de l'image : kremlin.ru)

Le soulèvement populaire algérien qui, en avril dernier, a mis fin aux 20 ans de règne d'Abdelaziz Bouteflika, est présenté comme un tardif "printemps arabe" de la nation nord-africaine .

Il est encore trop tôt pour dire quelles seront les suites du coup d'Etat militaire sans effusion de sang qui a eu lieu avec le soutien d'une importante population de jeunes défavorisés. Mais les États-Unis devraient porter attention à la stratégie déployée par la Russie, en Afrique en général et en Algérie en particulier.

Continuer l'article

Le Génocide des Chrétiens Atteint un "Niveau Alarmant"

par Raymond Ibrahim  •  30 mai 2019

  • Les chrétiens les plus durement persécutés n'ont rien à voir avec le colonialisme ou les missionnariat. Les Assyriens de Syrie et d'Irak ou les Coptes d'Égypte qui sont aujourd'hui menacés de génocide étaient chrétiens plusieurs siècles avant les ancêtres des colonisateurs européens et avant même que les chrétiens ne deviennent missionnaires.

  • L'article de la BBC souligne que le « politiquement correct » est au fondement de l'indifférence de l'Occident.

  • Les pires persécuteurs des chrétiens se situent dans des pays régis par la charia, un système juridique que des universitaires comme John Esposito de l'Université de Georgetown, trouvent équitable et juste. En Afghanistan (classé n ° 2), « le christianisme est interdit ».

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt (photo) a commandé un "Rapport sur la persécution mondiale des chrétiens" récemment rendu public. (Photo de Jack Taylor / Getty Images)

« La persécution des chrétiens frôle le génocide » a titré la BBC, le 3 mai à propos de la publication d'une vaste étude préliminaire commandée par le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, au révérend Philip Mounstephen, évêque de Truro.

Selon la BBC, une personne sur trois dans le monde souffre de persécution religieuse, les chrétiens étant « le groupe religieux le plus persécuté ». « Cette religion risque de disparaître dans plusieurs parties du monde » et, « dans certaines régions, l'intensité et la nature des persécutions sont proches de la définition internationale du génocide telle que l'ONU l'a adoptée. »

Le secrétaire britannique aux Affaires étrangères, Jeremy Hunt, cité par la BBC indique que les gouvernements occidentaux ont été « endormis » – selon ses propres mots – face à cette pandémie meurtrière :

Continuer l'article

Pourquoi les Palestiniens s'Opposent à la Prospérité Economique

par Bassam Tawil  •  29 mai 2019

  • Ashraf Jabari a récemment annoncé la création d'un parti qui serait entièrement consacré à la prospérité économique des Palestiniens. Ce Parti de la réforme et du développement propose de s'attaquer aux problèmes économiques des Palestiniens, à commencer par le chômage dont le niveau est élevé. « Nous avons une armée de diplômés sans emploi. Un jeune Palestinien titulaire d'une maîtrise en droit ne trouve pas d'emploi et doit travailler comme vendeur ambulant. »

  • Au lieu de donner à Jabari une chance, les Palestiniens ont fait campagne contre lui ; ils l'ont diffamé, dénoncé comme « traître » et comme « collaborateur » d'Israël et des juifs. Certains sont même allés jusqu'à réclamer son arrestation ou son exécution.

  • Selon divers articles de presse, le plan de paix à venir évoque une aide en milliards de dollars, sans parler des collectes de fonds auprès de riches pays arabes. Mais le cas Jabari montre que les Palestiniens préfèrent haïr Israël plutôt que d'investir dans le développement économique.

  • Les Palestiniens perçoivent l'aide financière comme une tentative cynique de les éloigner de la lutte contre Israël - et aucun dirigeant palestinien n'a assez d'estomac pour faire face aux menaces auxquelles Jabari est actuellement confronté. En fait, loin de tout « accord du siècle », les dirigeants palestiniens ont conclu il y a bien longtemps un sale petit accord de leur cru : la haine d'Israël est plus profitable que le bien-être des Palestiniens.

Ashraf Jabari, un homme d'affaires palestinien âgé de 45 ans originaire de Hébron, en Cisjordanie, a récemment lancé une nouvelle initiative économique avec certains de ses amis juifs, afin de promouvoir l'entrepreneuriat conjoint entre Israéliens et Palestiniens. (Source de l'image: iStock)

Dans une société normale, tout homme d'affaires qui investit, crée des emplois – notamment pour les jeunes diplômés – et améliore les conditions de vie de la population, génère considération et respect. Mais les Palestiniens ne constituent pas une société normale.

Ashraf Jabari, 45 ans, homme d'affaires palestinien issu d'une grande famille de Hébron en Cisjordanie, a cru en la coopération économique et à la coexistence pacifique avec ses voisins juifs, y compris les colons vivant en Cisjordanie.

Au début de l'année, Jabari et certains de ses amis juifs ont annoncé leur projet d'aider à la création de co-entreprises entre Israéliens et Palestiniens.

Continuer l'article

Ce site Internet utilise des cookies qui améliorent la qualité de notre service.
Pour en savoir plus, lire notre Politique de confidentialité et de cookies.