Derniers commentaires et analyses

Ecoles Danoises sous Férule Islamique

par Judith Bergman  •  19 octobre 2017

  • L'école privée Nord-Vest de Copenhague a fait l'objet d'une enquête surprise de la part des autorités danoises après que du matériel éducatif exaltant le djihad et encourageant les jeunes à s'y engager a été découvert. Luqman Pedersen, un danois converti à l'islam, a reconnu que l'école souhaitait créer une société musulmane parallèle.

  • Deux anciens enseignants de l'école Nord-Vest ont expliqué que les enfants de l'école parlaient des Danois en termes de "eux et nous". A l'occasion d'un concours de poésie, plusieurs élèves ont composé des poèmes ou s'exprimait un vif désir de rouer de coups ces « porcs de danois » et de leur briser les jambes et les mains .

  • « J'enseigne la religion, mais je n'ai pas eu le droit d'enseigner le christianisme. C'est un imam itinérant en provenance d'Irak qui a enseigné le christianisme ... Je ne serai pas étonné que certains de mes élèves se soient radicalisés », a déclaré un professeur. Les enseignants ont bien tenté d'alerter les élus et les autorités sur les problèmes dont ils étaient les témoins, mais personne n'a voulu écouter.

Mette Frederiksen, chef du parti social-démocrate danois, a déclaré : « Il est extrêmement important qu'un enfant vivant au Danemark soit élevé dans une culture danoise et s'imprègne de la vie quotidienne danoise... une école privée islamique ne fait pas partie de la culture majoritaire au Danemark ... Je n'aime pas non plus les traitements inégalitaires à l'école et encore moins ces discours de haine à l'encontre de notre minorité juive. (Image source: News Oresund/Flickr)

Certaines écoles musulmanes au Danemark semblent recruter des enseignants antisémites, traiter de manière inégale les garçons et les filles, pratiquer des châtiments corporels sur les élèves, dispenser une éducation médiocre en général mais apporter un soin particulier à l'enseignement du djihad.

Continuer l'article

France : les Islamistes Chassent en Meute sur Facebook

par Yves Mamou  •  17 octobre 2017

  • Les sites Internet des grands médias français sous-traitent la modération des commentaires à des sociétés dont le personnel est généralement situé dans les pays francophones à bas coût de main d'œuvre, en Afrique du Nord et à Madagascar. En France, la rumeur accuse Facebook d'en faire autant. Facebook ne confirme ni n'infirme.

  • La seule chose que l'on constate est que les islamistes haineux continuent de proliférer sur Facebook, alors que les anti-islamistes sont harcelés et voient leurs comptes fermés.

  • Les islamistes chassent en meute sur Facebook. Une fois qu'ils ont repéré quelqu'un qui leur déplait, ils le dénoncent à Facebook comme « raciste » ou « islamophobe » et leurs comptes sont supprimés.

Fatiha Boudjalat, cofondatrice du mouvement laïc Viv(r)e la République, est une figure éminente de l'anti-islamisme en France. Elle est régulièrement interviewée à la télévision et à la radio, et ses tribunes sont publiés dans Le Figaro. Sur Facebook, Fatiha Boudjalat n'a pas supporté qu'une employée municipale, Sonia Nour, ait qualifié de « martyr », l'islamiste tunisien assassin de deux femmes en gare de Marseille. Quelques jours plus tard, le compte Facebook de Fatiha Boudjalat a été supprimé.

Continuer l'article

Palestiniens : les journalistes qui dénoncent la corruption vont en prison

par Khaled Abu Toameh  •  13 octobre 2017

  • Le calvaire de Harb a commencé en juin 2016, peu après qu'elle ait publié un article sur le chantage que le Hamas et l'Autorité palestinienne (AP) exercent à l'encontre de patients palestiniens. Elle a révélé que certains médecins et responsables du Hamas et de l'AP exigeaient des pots de vin en échange d'une autorisation de quitter la bande de Gaza pour suivre un traitement médical en Israël, en Cisjordanie, dans un pays arabe ou en Occident. Ceux qui n'ont pas les moyens de payer, sont abandonnés à leur sort dans des hôpitaux palestiniens sous-équipés en médecins et en matériel.

  • Plutôt que d'enquêter sur les personnes impliquées dans ce scandale, le Hamas a préféré punir la journaliste qui a révélé comment les malades étaient maltraités et rançonnés par les hauts fonctionnaires du ministère de la santé.

Si Hajer Harb, une courageuse journaliste palestinienne, guérit de son cancer et revient à Gaza, elle sera arrêtée par le Hamas et emprisonnée pour six mois. Son « crime ? » Avoir dénoncé la corruption qui règne dans le système de santé de la bande de Gaza. (Source 'image: capture d'écran Hager Press)

Hajer Harb, une courageuse journaliste palestinienne, a été condamnée par le Hamas pour avoir dévoilé la corruption qui règne au sein du système de santé de la bande de Gaza. Le 13 septembre, un tribunal du Hamas lui a infligé six mois de prison et une amende. C'est la première fois qu'une peine de ce type frappe une journaliste de Gaza.

Harb pourrait toutefois n'avoir pas à purger sa peine de prison ; elle a récemment quitté la bande de Gaza pour suivre un traitement contre le cancer en Jordanie.

Sa maladie n'a toutefois pas empêché le Hamas de la poursuivre en justice pour le rôle qu'elle a joué dans la dénonciation de la corruption qui règne dans le système de santé palestinien. Au lieu de suspendre la procédure judiciaire jusqu'à son retour, le tribunal du Hamas a choisi de la condamner par contumace.

Continuer l'article

Crépuscule islamique sur l'Allemagne

par Guy Millière  •  11 octobre 2017

  • Parce que l'Allemagne a commis un génocide, elle s'est imprégnée d'une haine de soi et d'un rejet de sa propre identité. L'Allemagne s'est tournée vers la construction européenne et a essayé de se définir comme européenne, afin de ne pas se dire allemande.

  • Un remplacement progressif de la population non-musulmane par une population musulmane s'opère. Quarante pour cent des enfants de moins de cinq ans nés en Allemagne ont aujourd'hui des racines étrangères.

  • Le démographe Michael Paulwitz a écrit il y a un an que, sauf si les tendances actuelles ne s'inversent, les Allemands deviendront une minorité dans leur propre pays, vraisemblablement dans quinze à vingt ans.

(Image : Pixabay)

Les élections fédérales allemandes devaient conduire au triomphe d'Angela Merkel. Leur résultat a été différent de ce qui était anticipé. La « victoire » de Merkel a ressemblé à un désastre: l'Alliance démocrate-chrétienne (CDU-CSU) a remporté 33% des voix - soit 9% de moins qu'il y a quatre ans, son pire résultat depuis 1949. Le Parti social-démocrate (SPD), qui a géré le pays avec Merkel au cours des quatre dernières années a perdu plus de 5%, et est tombé de 25,7% à 20% des voix - le pire résultat de son histoire. Alternative pour l'Allemagne (AfD), un parti nationaliste conservateur né en 2013, a obtenu 12,6% et entrera au Bundestag pour la première fois. Die Linke, la gauche marxiste, a reçu 9%. Dès lors que le SPD et Die Linke ne participeront pas au prochain gouvernement et que l'AfD est radicalement opposée aux politiques suivies par Merkel, celle-ci n'a que deux partenaires possibles: le Parti libéral-démocrate et les Verts: leurs positions sur la plupart des sujets semblent inconciliables.

Continuer l'article

Europe : la peste blanche ?

par Drieu Godefridi  •  8 octobre 2017

  • « Dans quarante ans au plus tard, il est à peu près certain que la majorité de la population sera d'origine musulmane, en Autriche, en Allemagne, en Espagne, en Italie, en Belgique, en Hollande. » ­— Charles Gave, Institut des Libertés.

  • Ce qui nous occupe ici est un sous-groupe de la population européenne, les « natifs », qui est en train de se condamner très efficacement à l'inexistence.

  • Qu'énoncer cette vérité cause fracas et furieuses condamnations médiatiques montre qu'en Europe non seulement la population « native » est mourante, mais qu'il en va de même de la liberté d'expression.

(Image : Eric Chan/Wikimedia Commons)

Un article passionnant par son sujet fut posté le 4 septembre dernier sur le site du think tank « Institut des libertés » par Charles Gave, qui est un financier renommé. Dans ce texte, Gave pose la question : la population « native » d'Europe — expression par laquelle il désigne la population blanche — est-elle condamnée à l'extinction ?

Sa réponse est un oui sonore. « Ce n'est ni bien ni mal. C'EST. », écrit Gave. Son argument fondamental est qu'avec un taux de fertilité « natif » de 1.4 enfant par femme et un taux de fertilité « migrant » — expression par laquelle il désigne les musulmans — de 3.4 à 4 enfants par femme, et une population musulmane de 10% au départ, il ne faut que 30 à 40 ans pour que les musulmans deviennent majoritaires. En effet, explique Gave, avec un taux de 1.4 pour une population de 100, au bout de deux générations il ne reste déjà que 42 enfants « natifs ».

Continuer l'article

Élections Allemandes : Victoire à la Pyrrhus pour Merkel
« Mme Merkel est aujourd'hui un canard boiteux ».

par Soeren Kern  •  27 septembre 2017

  • « Angela Merkel a gouverné ce pays pendant douze ans. Elle a endetté les Allemands de plusieurs milliards de dollars pour éviter à l'Europe du Sud de s'effondrer et maintenir en vie son idéal européen. Elle a mis à mal l'industrie allemande de l'énergie pour contribuer au règlement de la crise climatique. Et elle a ouvert les portes du pays à des centaines de milliers de réfugiés au nom de principes humanitaires. En plus, d'une pichenette, elle a décidé que le mariage ne devait plus se borner à consacrer l'union d'un homme et d'une femme ... » - Tagesspiegel.

  • « Nous voulons qu'on nous rende notre pays et notre peuple ». - Alexander Gauland, ancien responsable de la CDU actuellement co-président du parti Alternative pour l'Allemagne (AfD).

  • « La réalité est qu'aujourd'hui, dimanche 24 septembre, Mme Merkel est devenue un canard boiteux ». - Handelsblatt.

La chancelière allemande Angela Merkel s'est adressée aux médias, à Berlin, le 25 septembre, au lendemain des élections qui ont vu l'alliance CDU / CSU arriver en tête avec 33% des voix –son pire résultat électoral depuis près de 70 ans. (Photo de Maja Hitij / Getty Images)

En Allemagne, la chancelière Angela Merkel a remporté son quatrième mandat, mais le véritable vainqueur des élections du 24 septembre est Alternative pour l'Allemagne (AfD), un parti qui a surfé sur la décision de Merkel d'ouvrir les portes du pays à plus d'un million de migrants, majoritairement musulmans, en provenance d'Afrique, d'Asie et du Moyen-Orient.

Selon les premiers résultats, Merkel et son alliance de centre-droit CDU / CSU n'a obtenu que 33% des voix environ, soit le pire résultat électoral de la coalition depuis près de 70 ans. Le principal concurrent de Merkel, Martin Schulz du SPD, un parti de centre gauche, n'a séduit que 20,5% des électeurs, le plus mauvais score de son parti.

Le parti nationaliste Alternative pour l'Allemagne (AfD) avec environ 13% des voix est devenu le troisième plus grand parti du pays, devant les ultralibéraux du Parti démocrate libre (FDP ; 10,7%), les gauchistes de Linke (9,2%) et les écologistes Verts (8,9 %).

Continuer l'article

Europe : ces djihadistes qui se font passer pour des migrants
« Plus de 50 000 djihadistes vivent actuellement en Europe ».

par Soeren Kern  •  26 septembre 2017

  • Plus de 50 000 djihadistes vivent actuellement en Europe. - Gilles de Kerchove, coordinateur antiterroriste de l'UE.

  • Europol, le bureau de coordination des polices nationales de l'UE, a identifié pas moins de 30 000 sites jihadistes actifs sur Internet. Mais la législation de l'UE sur la protection de la vie privée, n'oblige plus les fournisseurs d'accès à Internet à collecter et conserver les métadonnées de leurs clients - y compris celles qui permettraient de localiser les djihadistes. De Kerchove a déclaré que cela entravait la police dans sa capacité à identifier les djihadistes et à agir préventivement.

À Madrid, des policiers espagnols masqués ont arrêté un homme soupçonné de recruter des djihadistes pour le compte de l'Etat islamique, le 16 juin 2014. (Photo de Gonzalo Arroyo Moreno / Getty Images)

Les autorités allemandes sont actuellement en train de faire la chasse à des dizaines de membres de Jabhat al-Nusra, l'un des plus violents groupes djihadistes de Syrie. Selon Der Spiegel, ces djihadistes sont entrés en Allemagne en se faisant passer pour des réfugiés.

Ces hommes, tous anciens membres de Liwa Owais al-Qorani, un groupe rebelle détruit par l'Etat islamique en 2014, passent pour avoir massacré des centaines de Syriens, civils et militaires.

La police allemande aurait identifié 25 de ces djihadistes et aurait même réussi à en appréhender quelques-uns. Mais plusieurs dizaines d'autres se cachent dans toutes les villes et villages d'Allemagne.

Selon la Police criminelle fédérale (Bundeskriminalamt, BKA), plus de 400 migrants entrés en Allemagne en tant que demandeurs d'asile en 2015 et 2016 font maintenant l'objet d'une enquête sur leur appartenance à des groupes jihadistes du Moyen-Orient.

Continuer l'article

Ces Palestiniens oubliés

par Khaled Abu Toameh  •  25 septembre 2017

  • Ayman Qawasmeh et Issa Amro n'ont pas eu la chance d'être arrêtés par les autorités israéliennes. Leur histoire n'a donc pas fait la Une des principaux journaux occidentaux. Et CNN ou NBC n'ont pas consacré un programme entier à leur calvaire. Ne pouvant impliquer Israël, les médias occidentaux ont enterré leur histoire– et leur liberté aussi.

  • Le groupe souligne également qu'il a recensé pas moins de 472 décès sous la torture dans les prisons et les centres de détention syriens au cours des dernières années.

  • Qui se soucie vraiment de l'authentique apartheid infligé aux Palestiniens par plusieurs pays arabes ? L'information est là, disponible : il suffirait que les médias occidentaux et le reste de la communauté internationale abandonnent un instant leur obsession anti-israélienne pour que l'attention se porte sur les vraies victimes palestiniennes - celles qui vivent dans les pays arabes.

Le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk en Syrie a été assiégé par l'armée syrienne pendant plus de 1510 jours. Sur la photo: les résidents de Yarmouk font la queue pour recevoir des vivres, le 31 janvier 2014. (Source d'image : UNRWA)

Plus de 1 600 Palestiniens ont disparu en Syrie et des centaines d'autres ont été tués depuis le début de la guerre civile. Mais des informations de ce type peinent à se frayer un chemin jusqu'aux médias occidentaux.

Pour capter l'attention de la communauté internationale et des médias, les Palestiniens doivent obligatoirement vivre en Cisjordanie, dans la bande de Gaza ou à Jérusalem. Ces Palestiniens-là ont la chance de voir leurs histoires (et leurs difficultés) couvertes avec régularité par les médias internationaux. Pourquoi ? Parce que ces Palestiniens ont affaire – directement ou indirectement - à Israël.

Ce n'est un secret pour personne que les journalistes occidentaux et les principaux médias sont obsédés par Israël. Tout ce qu'Israël fait (ou ne le fait pas) est largement couvert, surtout s'il est ensuite possible de jeter le blâme sur Israël pour les souffrances qu'il inflige aux Palestiniens.

Continuer l'article

La France s'est-elle vendue à un Etat sponsor du terrorisme islamique ?

par Drieu Godefridi  •  20 septembre 2017

  • Par la grâce des privilèges fiscaux exorbitants que lui a alloués Nicolas Sarkozy, le Qatar achète en France les « joyaux de la Couronne ».

  • Sur la foi de ses énormes réserves de gaz et de pétrole, le Qatar dispose d'inépuisables disponibilités en cash, tandis que la France, asséchée par 40 années de socialisme, est en besoin constant de liquidités.

Le Président Nicolas Sarkozy (gauche) reçoit le Premier ministre du Qatar Sheikh Hamad bin Jassim bin Jabor al-Thani (droite) le 19 mars 2011 à Paris, France. (Photo de Franck Prevel/Getty Images)

Le Qatar a été officiellement labellisé « Etat sponsor du terrorisme », et supporter actif d'organisations terroristes islamistes telles que les Frères musulmans, al-Qaida et l'Etat islamique — pas par des gouvernements occidentaux : par l'Arabie saoudite, le berceau de la foi islamique, et les autres régimes islamiques de la région.

Sachant la réalité du Qatar — 11.000 km2, le tiers du territoire belge, et 2,5 millions d'habitants — la question paraîtra exagérée : comment la France, la grande France, pourrait-elle possiblement avoir été achetée par un micro-Etat tel que le Qatar ?

Continuer l'article

Le futur islamique de l'Europe

par Guy Millière  •  17 septembre 2017

  • Les dirigeants européens ont accepté la transformation de fragments de leurs propres pays en territoires ennemis. Ils voient qu'un désastre démographique est en cours. Ils savent que dans deux ou trois décennies, l'Europe sera régie par l'islam.

  • Il y a dix ans, décrivant ce qu'il appelait « les derniers jours de l'Europe », l'historien Walter Laqueur avait dit que la civilisation européenne allait mourir, et que seuls les monuments anciens et les musées survivraient. Son diagnostic était trop optimiste. Les monuments et les musées musées pourraient être détruits. Regardez plutôt ce que les membres cagoulés de noir de l'« Antifa » - un mouvement « antifasciste » dont les actions sont totalement fascistes - font aux statues aux États-Unis.

Après l'attentat de Barcelone, en Espagne, lorsque des gens se sont rassemblés pour exiger des mesures plus sévères contre l'influence croissante de l'islamisme sur le continent européen, ils ont du faire face à un rassemblement « antifasciste ». Sur la photo: Des « antifascistes », à Las Ramblas, à Barcelone, le 18 août 201, frappent un homme qu'ils soupçonnent d'être un « sympathisant de droite ». (Photo de Carl Court / Getty Images)

L'attentat terroriste survenu à Barcelone a suscité les mêmes réactions que tous les attentats terroristes majeurs survenus en Europe: des larmes, des prières, des fleurs, des bougies, des ours en peluche et des proclamations disant que « l'Islam, c'est la paix ». Lorsque des gens se sont rassemblés pour exiger des mesures plus sévères contre l'influence croissante de l'islamisme sur tout le continent, ils ont du faire face à un rassemblement « antifasciste ». Des Musulmans ont organisé une manifestation pour défendre l'islam et ont affirmé que les Musulmans vivant en Espagne sont les « principales victimes » du terrorisme. Le président de la Fédération Espagnole des Associations Religieuses Islamiques, Mounir Benjelloun El Andaloussi, a parlé d'une « conspiration contre l'islam » et a déclaré que les terroristes étaient des « instruments » de la haine islamophobe. La maire de Barcelone, Ada Colau, a pleuré devant les caméras, et déclaré que sa ville resterait une « ville ouverte » pour tous les immigrants. Le gouverneur de Catalogne, Carles Puigdemont, a utilisé quasiment les mêmes mots. Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy, un conservateur, a été le seul à oser appeler le terrorisme djihadiste par son nom. Nombre de journalistes européens ont déclaré que ses propos étaient trop durs.

Continuer l'article

Europe : ces Djihadistes qui Vivent des Prestations Sociales

par Soeren Kern  •  12 septembre 2017

  • Tout en vivant au crochet des contribuables suisses, Abu Ramadan, un salafiste bien connu, a lancé un appel à la charia et a exhorté les musulmans à refuser l'intégration dans la société suisse. Il a ajouté que les musulmans qui commettent des crimes en Suisse ne devraient pas être soumis aux lois suisses.

  • « Ce scandale est si énorme qu'on peut à peine le croire. Les imams qui prêchent la haine envers les chrétiens et les juifs, et qui fustigent la dépravation de l'Occident, jouissent du droit d'asile et vivent confortablement d'aides accordées aux réfugiés. Tout cela avec la complicité de responsables politiques lâches et incompétents qui laissent carte blanche aux fonctionnaires complaisants et naïfs des services de protection sociale et d'aide aux réfugiés ». - Adrian Amstutz, parlementaire suisse.

  • Les fonctionnaires de la ville de Lund persistent et signent : ils ont lancé un projet pilote visant à fournir aux djihadistes suédois de retour de Syrie un logement, un emploi, une formation professionnelle et divers autres soutiens financiers, tout cela aux frais du contribuable suédois.

Anjem Choudary qui purge une peine de prison pour avoir recruté des combattants pour l'Etat islamique affirme que les musulmans ont droit aux aides sociales qu'il assimile à la jizya, une taxe que les musulmans imposent aux non-musulmans pour leur rappeler leur statut permanent d'infériorité et de subordination. Il a engagé une action en justice pour obtenir plus de 500 000 d'aide sociale, une somme qu'il a qualifié d'« allocation du demandeur de djihad». (Photo de Oli Scarff / Getty Images)

Un imam libyen qui suppliait Allah de « détruire » tous les non-musulmans a reçu plus de 527 000 euros de prestations sociales du gouvernement suisse, a révélé le diffuseur suisse SRF.

Abu Ramadan, arrivé en Suisse en 1998, a obtenu l'asile en 2004 en raison disait-il des persécutions que lui valaient en Lybie son affiliation aux Frères musulmans. Depuis 2004, Ramadan a touché 600 000 francs suisses (527 000 euros) de prestations sociales.

Établi en Suisse depuis près de 20 ans, Ramadan annone seulement quelques mots de français ou d'allemand et n'a jamais exercé aucune profession. Agé de 64 ans, il fera bientôt valoir ses droits à la retraite.

Continuer l'article

Quand les féministes s'allient aux terroristes islamistes

par Majid Rafizadeh  •  6 septembre 2017

  • Non seulement ces prétendues féministes ferment les yeux sur ces atrocités, mais leur présence à ces événements soutient et légitimise ces dictateurs.

  • Quand on pense à ces millions de femmes opprimées dans le monde entier - comme Asia Bibi, une mère chrétienne qui vit depuis sept ans dans le couloir de la mort au Pakistan pour un verre d'eau ; ou comme cette fille de 19 ans violée par son cousin sous la menace d'une arme à feu et ensuite condamnée à mort par lapidation pour « adultère » ; ou comme toutes ces femmes obligées de se marier avec leurs violeurs ; ou comme ces 12 000 mariages d'enfants qui ont lieu chaque jour ; ou comme ces femmes battues par leurs maris ou défigurées à l'acide en guise de punition ; ou comme ces femmes utilisées comme kamikazes.

  • Quand Mogherini sourit sous son hijab en Iran, elle poignarde dans le dos ces mouvements de femmes qui luttent contre le hijab obligatoire et pour l'égalité des droits politiques, civiques et éducatifs. Elle cautionne la répression.

En voyage officiel en Iran en aout 2017, Federica Mogherini (à gauche), actuelle haute représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, a côtoyé des hommes qui ont ordonné la mort de milliers de femmes (et d'hommes). A-t-elle jamais eu une pensée pour ces centaines de personnes exécutées chaque année, à l'issue de simulacres de procès, en raison des lois islamistes de ce pays ? (Source de l'image: Commission européenne)

Les sociaux-démocrates et toutes celles qui se disent féministes ont haussé le ton pour que le message passe sur tous les sujets qui comptent : égalité entre les sexes, libertés individuelles et défense des droits des femmes. Ces valeurs sont universelles affirment-ils ; chaque personne, et chaque femme en particulier, partout dans le monde, a des droits « inaliénables ». Des discours sont prononcés, des collectes de fonds ont lieu, et une armée de manifestants se lève pour la cause.

L'égalité est la règle et chacun a les mêmes droits. Les slogans, les discours mobilisateurs, la détermination affichée à l'occasion d'interviews télévisées et dans les pages des magazines, remplissent d'enthousiasme le cœur des militants. Mais derrière ces beaux discours, quelle est la réalité?

Continuer l'article

Les Musulmans Disent à l'Europe : « Un Jour, Tout Ca Sera à Nous »

par Giulio Meotti  •  4 septembre 2017

  • Luc Ravel, nommé archevêque de Strasbourg par le pape François en février 2017, a déclaré : « les croyants musulmans le savent très bien que leur fécondité est telle qu'aujourd'hui, comment ils appellent ça ?... le Grand Remplacement, ils vous le disent de façon très calme, très positive, mais de toute façon, un jour tout ça, ça sera à nous... ».

  • Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán a mis en garde contre une « Europe musulmane ». Pour lui, « la question des prochaines décennies est de savoir si l'Europe continuera à appartenir aux Européens ».

  • « Au cours des 30 prochaines années, la population africaine augmentera de plus d'un milliard de personnes. Soit le double de la population de toute l'Union européenne ... La pression démographique sera énorme. L'année dernière, plus de 180 000 personnes ont embarqué au départ de la Libye sur des bateaux de fortune. Et ce n'est que le début. Selon le commissaire européen Avramopoulos, en ce moment même, 3 millions de migrants piaffent aux portes de l'Europe ». - Geert Wilders, député des Pays-Bas, et chef du Parti pour la liberté et la démocratie (PVV).

Le Premier ministre hongrois, Viktor Orbán, a récemment déclaré : « Nous devons résoudre nos problèmes démographiques en comptant sur nos propres forces et en mobilisant nos propres réserves, et ... en nous renouvelant au plan spirituel ». (Source de l'image: David Plas / Wikimedia Commons)

Cette semaine, un nouvel attentat islamiste a frappé la ville espagnole de Barcelone. Comme à l'époque de la domination musulmane, comme en Israël, les islamistes pensent qu'ils disposent d'un droit au retour.

En même moment, loin de l'Espagne, des écoles primaires ont été fermées sur ordre de l'État, les enfants représentant moins de 10% du total de la population. Les bâtiments scolaires ont été convertis en maisons de retraite médicalisées pour les personnes âgées car dans ce pays, les 65 ans et plus représentent plus de 40% de la population. Il ne s'agit pas d'un roman de science-fiction, mais du Japon, la nation la plus ancienne et la plus stérile du monde, où il existe même une expression populaire qui parle de « civilisation fantôme ».

Continuer l'article

« C'est notre existence même qui est insupportable aux djihadistes »

par Giulio Meotti  •  1er septembre 2017

  • Les attentats islamistes en Espagne, Finlande et Allemagne mettent au jour un problème majeur : le pacifisme ne protégera pas l'Europe de l'islamisation ni du terrorisme. L'Espagne et l'Allemagne comptaient au nombre des pays les moins actifs en Europe dans la coalition contre l'Etat islamique.

  • La presse espagnole, consciencieusement absente des débats sur la liberté d'expression en Europe, persiste dans son attitude maintenant qu'elle est attaquée par les islamistes. La presse espagnole ne s'est jamais préoccupée de caricaturer Mahomet ; aucun écrivain espagnol n'a été accusé d'« islamophobie » et aucune personnalité espagnole n'a été contrainte de vivre sous protection policière pour avoir « critiqué l'islam ». Comme si l'Espagne ne semblait pas concernée par les attaques islamistes contre l'existence même de l'Europe. Aucune ville espagnole n'a fait savoir publiquement qu'elle était préoccupée par l'existence de ghettos ethniques, comme en France et en Grande-Bretagne. L'attentat de Barcelone devrait mettre fin à cette illusion. Les terroristes n'ont besoin d'aucune excuse pour massacrer des « infidèles ».

  • La triste conclusion est que les djihadistes n'ont pas besoin d'une « raison » pour tuer des Occidentaux. Ils attaquent aussi bien la France, qui mène des opérations militaires au Moyen-Orient et en Afrique sub-saharienne que les pays neutres comme l'Espagne et l'Allemagne.

Jihad - en Finlande ? Les terroristes n'ont pas besoin d'excuse pour massacrer les « infidèles ». Le 18 août, un terroriste islamiste a assassiné deux femmes à Turku, en Finlande, sur la place du marché de la ville. Photo: La rivière Aura à Turku. (Source de l'image: Arthur Kho Caayon / Wikimedia Commons)

En 24 heures, l'Espagne a subi deux attaques terroristes majeures. Une cellule djihadiste a tué 15 personnes à Barcelone et à la station balnéaire de Cambrils. L'année précédente, l'Allemagne était la cible des islamistes armés. Un djihadiste a tout d'abord lancé son camion à travers la foule d'un marché de Noël du centre de Berlin tuant 12 personnes. Ensuite, un homme armé d'un couteau a assassiné un passant dans un supermarché de Hambourg .

Au lendemain du carnage de Barcelone, une attaque terroriste a eu lieu à Turku, en Finlande. Deux femmes ont été assassinées sur la place du marché de la plus ancienne ville du pays. Jihad - en Finlande ?

Les attentats islamistes en Espagne, Finlande et Allemagne mettent à jour un problème majeur : le pacifisme ne protégera pas l'Europe de l'islamisation ni du terrorisme. L'Espagne et l'Allemagne comptaient au nombre des pays les moins actifs d'Europe dans la coalition anti-Etat islamique.

Continuer l'article

Le pire ennemi idéologique des Etats-Unis, c'est l'Europe

par Drieu Godefridi  •  30 août 2017

En Europe, nous avons deux cours suprêmes : la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), qui siège à Strasbourg. Et la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE), qui siège à Luxembourg. (Image : Transparency International/Flickr)

L'Europe, pire ennemi des Etats-Unis ? Vous n'êtes pas sérieux. L'islamisme, la Russie, les illégaux... n'importe, mais sûrement pas l'Europe ! Ne sommes-nous pas unis au sein de l'OTAN ? N'échangeons-nous pas des volumes considérables de marchandises et de services tous les jours ? Ne partageons-nous pas les mêmes racines culturelles, la même civilisation, la même vision du futur ? N'est-ce pas la France qui a donné à l'Amérique sa statue de la liberté, "La liberté éclairant le monde" ?!

Tout cela est vrai mais l'Europe a changé. En un sens, l'Europe ressemble aujourd'hui à un continent où les Démocrates américains auraient détenu le pouvoir sans interruption depuis 30 ans, non seulement dans les Etats nationaux, mais également au niveau de l'Union européenne.

Continuer l'article