Derniers commentaires et analyses

Allemagne : les agressions sexuelles de migrants ont doublé en un an

par Soeren Kern  •  21 juin 2017

  • Le cas d'Éric X. et de la femme de 23 ans qu'il a violé mettent crument en lumière l'échec systémique des autorités allemandes à faire respecter la loi et à assurer la sécurité publique : échec dans la sécurisation des frontières; échec dans le contrôle des migrants à l'entrée ; échec dans la poursuite et l'emprisonnement des criminels; échec à expulser les migrants dont la demande d'asile est rejetée ; et échec de la police à prendre au sérieux la pandémie de viols commis par les migrants et qui engloutit l'Allemagne.

  • La criminalité sexuelle des migrants est aggravée par l'indulgence du système judiciaire allemand ; même quand les crimes sont graves, les peines infligées sont relativement légères. Le plus souvent, les délinquants sexuels arrêtés par la police sont libérés après interrogatoire. Une pratique qui encourage les suspects à poursuivre leurs pratiques criminelles en toute impunité.

  • À Berlin, un tribunal a acquitté un violeur turc de 23 ans parce que sa victime n'a pas pu prouver qu'elle n'était pas consentante. La cour a entendu comment l'homme a coincé la tête de la femme entre les barres d'acier de la tête de lit d'un lit et l'a violée à plusieurs reprises pendant plus de quatre heures. La femme a crié « stop » et a résisté en griffant le dos de l'accusé, mais à un moment donné, elle a cessé de résister. Le tribunal a demandé : « l'accusé a-t-il pensé que vous étiez d'accord ? »

Une file de migrants, le 28 octobre 2015 près de Wegscheid. Sur décision de la chancelière Angela Merkel, environ deux millions de migrants en provenance d'Afrique, d'Asie et du Moyen-Orient ont été autorisés à résider en Allemagne, la plupart en provenance d'Autriche. (Photo de Johannes Simon / Getty Images)

Deux policiers de Bonn ont été démis de leurs fonctions pour n'avoir pas secouru une femme violée par un migrant.

Cette relative indifférence de la police a durci l'opinion publique allemande dans l'idée que les autorités ne prennent pas au sérieux la vague de violence sexuelle qui sévit en Allemagne, depuis que la chancelière Angela Merkel a ouvert les frontières à deux millions de migrants d'Afrique, d'Asie et du Moyen-Orient, mettant en danger des milliers de femmes et d'enfants.

Continuer l'article

Allemagne : les Crimes d'Honneur Musulmans se Multiplient

par Soeren Kern  •  19 juin 2017

  • Le tribunal a écouté le récit du meurtre commis par Amer K., qui croyant que sa femme, mère de ses trois enfants, voulait divorcer, l'a poignardée dans la poitrine et au cou plus de vingt fois avec un grand couteau de cuisine.

  • « Puis il a saisi le couteau et l'a plongé dans sa poitrine, [pénétrant] le péricarde et le muscle cardiaque. Un deuxième coup a ouvert la cavité abdominale gauche. Nurettin B. s'est alors emparé d'une hache. Avec le côté contondant, il a frappé à la tête, lui fracassant le crâne. Puis il a attrapé une corde et formé un nœud coulant qu'il a serré autour du cou de la victime amarrant l'autre extrémité au point d'attelage situé à l'arrière de [sa voiture] ... Il a roulé ensuite à 80 km/h jusqu'à ce que la corde se casse. » - La procureure nationale Ann-Kristin Fröhlich, reconstruisant les actes du mari.

  • A Ahaus, un demandeur d'asile nigérian de 27 ans a poignardé à mort une femme de 22 ans, qui avait offensé son honneur en rejetant ses avancées romantiques.

La pittoresque ville de Hamelin, en Allemagne, a été le théâtre d'horribles violences d'honneur. Nurettin B. un Kurde né en Turquie. a tenté d'assassiner une de ses trois épouses. (Source de l'image: Martin Möller / Wikimedia Commons)

Le procès d'un Kurde qui a ligoté une de ses trois épouses et l' traînée au sol derrière sa voiture dans les rues d'une ville de Basse-Saxe a attiré l'attention sur l'épidémie de violence qui sévit actuellement en Allemagne au nom de l'honneur musulman.

La violence d'honneur – qui va de la maltraitance psychologique au meurtre en passant par la violence physique et sexuelle - est généralement pratiquée au sein d'une famille ou d'un clan par les hommes contre les femmes quand ces dernières sont accusées d'être un vecteur de honte pour la famille ou le clan.

Continuer l'article

Islamisation: Erdogan construit un réseau de partis politiques à sa main en Europe

par Yves Mamou  •  15 juin 2017

  • La chose remarquable à propos du Parti égalité et justice (PEJ), le nouveau parti musulman en France, est qu'il est partie intégrante d'un réseau de partis politiques que le président turc Erdogan et l'AKP construisent pour influencer chaque pays d'Europe et influencer l'Europe au travers de sa population musulmane.

  • Quel est leur programme ? Rien que du classique pour un parti islamique : abolir la loi sur la laïcité qui, depuis 1905, établit la séparation de l'église et de l'État ; liberté pour les écolières de se voiler à l'école ; et la solidarité communautaire (par opposition aux droits individuels) en tant que priorité. Le tout enveloppé dans le drapeau pas si innocent de la « lutte contre l'islamophobie », un concept inventé pour clore le bec des critiques de l'islam.

  • « Le but [d'un parti islamiste] est le monde, pas un mandat. Sa mécanique est déjà rodée dans nos pays au sud : il prend le pouvoir au nom de la démocratie, puis suspend la démocratie par usage du pouvoir. Au mieux. Au pis, il opte pour la démarche du crabe qui garde ses pinces derrière son dos : pas d'ambitions politiques affichées, mais une ambition millénaire dans la tête : convertir les habits, les corps, les liens, les arts, les crèches, les écoles, les chants, la culture, puis attendre que le fruit tombe dans le creux du turban... Un parti islamiste est un piège ouvert ... Si on le refuse, on bascule soi-même dans la dictature, mais si on l'accepte, on s'y soumet... » - Kamel Daoud, écrivain algérien, Le Point, 2015.

(Source de l'image: Rama / Wikimedia Commons)

La mécanique des élections législatives commencée le 11 juin est en cours, les premiers résultats tombent. Une affaire qui roule ? Pas vraiment !

Un nouveau parti musulman a surgi dans le spectre politique français : le Parti Egalité Justice (PEJ). Ce n'est pas la première fois qu'un parti musulman se crée dans l'Hexagone. « Français et Musulmans » proche de L'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), elle-même émanation des Frères musulmans, en est un autre.

Mais la nouveauté du PEJ tient au fait qu'il fait partie d'un réseau de partis politiques construit par le président de Trukey, Recep Tayyip Erdogan et son Parti de la justice et du développement (AKP). Le but de ce réseau est d'influencer chaque pays d'Europe et d'influencer l'Europe à travers sa population musulmane.

Continuer l'article

Les Jihadistes à l'assaut de l'Europe ?

par Giulio Meotti  •  11 juin 2017

  • Les quatre principaux pays européens actuellement la cible d'attaques terroristes – Grande Bretagne, France, Belgique et Allemagne – comptent 66 000 extrémistes officiels. Une authentique armée – en service actif qui plus est.

  • Le butin des terroristes est déjà visible : ils ont déstabilisé le processus démocratique de nombreux pays européens et définissent les termes de ce que doit être la liberté d'expression. Une prise de pouvoir jihadiste sur l'Europe n'est pas à exclure. Les extrémistes islamiques récoltent déjà ce qu'ils ont semé : ils ont vaincu avec succès Geert Wilders et Marine Le Pen, les deux seuls candidats européens qui voulaient réellement lutter contre l'islam radical.

  • Ils peuvent s'empare de l'Europe tout comme l'État islamique a pris le contrôle de l'Irak : avec seulement un tiers du territoire irakien ils ont conquis le pouvoir sur tout le reste.

La moitié des soldats français mobilisables pour une opération militaires est déployée en France. (Photo de Jeff J Mitchell / Getty Images)

« L' Allemagne met tranquillement en place une armée européenne qui sera sous son commandement », indiquent certains médias. Après son affrontement avec le président américain Donald Trump, la chancelière allemande Angela Merkel, semble avoir pris le parti d'investir, aux côtés de la France, dans une armée européenne.

Mais aujourd'hui, la seule armée authentiquement européenne en activité est l'armée jihadiste qui a assassiné sept personnes à Londres le 3 Juin, deux semaines seulement après le carnage de Manchester.

Les quatre pays européens les plus visés par les attentats terroristes - Grande-Bretagne, France, Belgique et Allemagne - comptent 66 000 extrémistes officiels. Une authentique armée, en service actif qui plus est.

Continuer l'article

France: Macron, Président des élites et des Islamistes

par Guy Millière  •  8 juin 2017

  • Le Président français Emmanuel Macron ne peut être décrit comme étant proche du monde des affaires que si l'on comprend comment les choses fonctionnent en France. L'économie française est un système mixte où il est presque impossible de réussir financièrement sans avoir des relations étroites avec les dirigeants politiques qui peuvent accorder des faveurs et des subventions, et autoriser, interdire ou faciliter les contrats, ou les entraver. Macron n'est pas censé apporter un nouvel élan à l'économie du pays, mais renforcer et consolider le pouvoir de ceux qui l'ont placé là où il est.

  • Un effet secondaire délibéré des politiques de Macron sera le changement de population. Macron veut que l'Islam ait davantage de place en France. Comme beaucoup de dirigeants européens, Emmanuel Macron semble convaincu que le remède au déficit démographique et au vieillissement des populations européennes de souche est plus d'immigration.

  • La branche française des Frères musulmans a publié un communiqué officiel disant: "Les Musulmans pensent que le nouveau Président de la République permettra la réconciliation de la France avec elle-même et nous permettra d'aller plus loin ensemble".

Le Président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel parlent à Berlin le 15 mai 2017. (Photo de Michele Tantussi / Getty Images)

Emmanuel Macron - dont la victoire aux élections présidentielles françaises le 7 mai 2017 a été présentée comme décisive - a été décrit comme un centriste, un nouveau venu en politique ayant des liens solides avec le monde des affaires, et un homme qui pourrait apporter un nouvel élan à un pays en état de stagnation.

La réalité est très différente.

La victoire de Macron n'a pas été "décisive". Bien qu'il ait reçu un pourcentage élevé des suffrages exprimés (66%), le nombre d'électeurs qui ont voté blanc ou décidé de s'abstenir a été le plus élevé jamais enregistré lors d'une élection présidentielle française.

Continuer l'article

Accepter la Terreur Islamique comme une Nouvelle Normalité ?

par Nonie Darwish  •  6 juin 2017

  • « L'utilisation de la terreur tirée de cette doctrine [Targhib wal tarhib, « appâter et terroriser »] est une obligation légitimée par la charia ». — Salman Al Awda, cheikh musulman, prédicateur de l'émission « La Charia et la vie » sur Al Jazeera.

  • Le tarhib ou « action de terroriser » préconise des châtiments exemplaires contre ceux qui ne se plient pas aux exigences de l'islam. C'est pourquoi des pays comme l'Arabie saoudite et l'Iran, ou des entités comme l'Etat islamique (Isis), font de chaque décapitation, flagellation ou amputation une cérémonie publique.

  • Dans les territoires conquis, le djihad islamique a toujours misé sur le fait que les populations finissent par céder, abandonner et accepter le terrorisme comme un élément de leur cadre de vie, comme une catastrophe naturelle, comme un tremblement de terre ou une inondation.

La nouvelle normalité ? La police aide les survivants de l'attentat terroriste qui a eu lieu sur le pont de Londres, le 4 juin 2017. (Photo de Carl Court / Getty Images)

Après les attentats terroristes, les médias occidentaux et nombre de politiciens répètent que nous devons accepter les attaques terroristes comme une « nouvelle normalité ».

Pour les citoyens occidentaux, cette phrase est dangereuse.

La doctrine islamique du djihad, de la conquête et de la dawah (propagande islamique, prosélytisme) repose sur la tromperie et la terreur. Targhib wal tarhib est une doctrine islamique qui signifie « appâter (leurrer) et terroriser » et qui se présente comme un outil pour la da'wah, soit la conquête des nations et la soumission de leurs populations à la charia islamique. Le but est de manipuler les parties instinctives du cerveau en exerçant des pressions contraires qui alternent sans transition plaisir et douleur - récompense, puis châtiment – afin d'aboutir à un lavage de cerveau qui amène au respect de l'islam.

Continuer l'article

L'Occident s'Obsède sur les Théories du Genre et Ignore la Montée de l'Islam

par Giulio Meotti  •  4 juin 2017

  • Les autorités académiques ont imposé aux écoliers des livres ridicules tels que Papa porte une robe. La chose aurait été comique si les années suivantes ne s'étaient pas révélées si tragiques. Le terrorisme islamique a fracassé les illusions françaises.

  • Les élites françaises ont décidé que les privilèges patriarcaux étaient leurs seuls ennemis ; la « domination » ne peut venir que du mâle blanc Européen.

  • L'obsession du genre est une illusion pratique pour éviter de faire face à des problèmes plus difficiles et moins agréables. Si l'Occident ne s'engage pas à préserver ses sociétés et ses valeurs, il finira par chuter. Et l'obscurité recouvrira ses extraordinaires avancées, les questions de genre y compris.

(Source de l'image: Sara D. Davis / Getty Images)

Bienvenue dans le « genrisme », nouvel avatar des « idéologies de la libération », Le « genre » semble être la dernière question urgente qui agite les démocraties occidentales

La Caroline du Nord a subi ainsi une année de boycott, jusqu'àu retrait de sa loi sur les toilettes publiques transgenres. Le mois dernier, le Syndicat national des enseignants en Grande-Bretagne a demandé au gouvernement d'enseigner aux enfants à partir de deux ans deux nouvelles théories transgenres. New York a de son côté récemment commercialisé la première « poupée trans ». Les universités américaines sont ravagées par une polémique hystérique sur l'utilisation correcte des pronoms neutres. Même National Geographic, a abandonné les lions et les éléphants pour couvrir la « Révolution du Genre ». L'un des premiers gestes d'Emmanuel Macron, président de la république, a été de promouvoir « l'égalité des sexes » au sein du gouvernement.

Continuer l'article

L'Europe riposte avec des bougies et des ours en peluche

par Giulio Meotti  •  1er juin 2017

  • L'Europe n'a toujours pas compris que la terreur qui frappait ses métropoles était une guerre, et non l'erreur de quelques dérangés qui ont mal assimilé la religion musulmane.

  • Apparemment, nous ne sommes pas prêts à abandonner nos règles de comportement masochistes, qui donnent la préférence à l'ennemi plutôt qu'à notre peuple.

  • Pour l'Europe, le terrorisme islamique n'a rien de réel, il est perçu comme une interruption de routine momentanée. Nous luttons contre le réchauffement climatique, le paludisme et la faim en Afrique. Mais sommes-nous prêts à défendre notre civilisation ? Avons-nous déjà abandonné ?

Bougies, fleurs et veillée le 23 mai 2017 à Manchester, en Angleterre, après qu'un kamikaze islamiste ait assassiné 22 spectateurs au cours d'un concert qui avait lieu la veille. (Photo de Leon Neal / Getty Images)

La longue et triste liste qui suit est le produit du terrorisme islamique en Europe :

Madrid: 191. Londres: 58. Amsterdam: 1. Paris: 148. Bruxelles: 36. Copenhague: 2. Nice: 86. Stockholm:5. Berlin: 12. Manchester: 22. Manquent ici les centaines d'Européens massacrés à l'étranger, à Bali, à Sousse, à Dacca, à Jérusalem, à Sharm-el-Sheikh, à Istamboul.

Malgré 567 victimes, l'Europe n'a toujours pas compris. Sur la seule première moitié de 2017, une attaque terroriste a eu lieu (ou a été déjouée) en moyenne tous les neuf jours en Europe. En dépit de cette offensive islamiste, l'Europe riposte avec des ours en peluche, des bougies, des fleurs, des veillées, des hashtags Twitter et des dessins.

Continuer l'article

Manchester : l'Europe « choquée » encore et encore

par Judith Bergman  •  30 mai 2017

  • Dès l'annonce de l'attaque terroriste de Manchester, les dirigeants européens ont repris leur antienne sur le « choc » et le « chagrin » qu'ils ont ressenti face à ce qui est le résultat de leur politique.

  • Le plus sidérant : Angela Merkel a déclaré qu'elle suivait l'actualité de Manchester « avec chagrin et horreur » et que l'attaque lui était « incompréhensible ».

  • Après chaque attaque dévastatrice, toutes les fois qu'un dirigeant européen affirme publiquement - et contre toute évidence - que l'islam est une grande foi, une « religion de paix » et que la violence dans l'islam relève d'une « perversion de cette grande foi », il signale avec force que l'Occident est mûr pour l'assaut final.

Un policier se tient à l'entrée du Manchester Arena le 23 mai 2017, peu après qu'un kamikaze islamiste ait assassiné 22 spectateurs. (Photo de Dave Thompson / Getty Images)

En novembre 2015, l'Etat islamique (ISIS) a attaqué le Bataclan à Paris, parce que, selon ses propres mots, il s'agissait d'un lieu « où des centaines de païens étaient réunis pour un concert de prostitution et de vice ». Un an auparavant, l'Etat islamique a déclaré la musique haram (interdit). De nombreux docteurs de la foi islamiques soutiennent que l'islam doit se défendre contre la musique « pécheresse » de l'Occident.

Que les terroristes islamiques aient ciblé un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande à Manchester, le 22 mai, n'aurait dû être une surprise pour personne. Le Département de la Sécurité intérieure des Etats Unis avait pourtant averti, dès septembre 2016, que les terroristes allaient concentrer leur actions sur les concerts, les évènements sportifs et les rassemblements en général parce que de telles cibles « permettent des attaques simples, facilement réalisables et dont l'impact économique et les pertes humaines sont majeures ».

Continuer l'article

France : L'idéologie de la Victimisation Islamique

par Yves Mamou  •  29 mai 2017

  • Ils ne souffrent pas de racisme - lequel n'existe pas au plan institutionnel - mais posent en victimes parce qu'une idéologie de la victimisation affirme qu'ils sont discriminés en raison de leur race et de leur religion.

  • La victimisation est une excuse offerte aux Français musulmans par l'État, par la plupart des politiciens (droite et gauche) et par les médias traditionnels.

  • Pour éviter la confrontation, les dirigeants des grands partis politiques et les médias traditionnels alimentent le mythe de la victimisation. Le problème est que cela contribue à plus de violence, plus de terrorisme et plus de fantasmes de victimisation.

Quand le candidat Emmanuel Macron s'est déclaré en faveur de la « discrimination positive », il encourage une victimisation imaginaire qui alimente la violence. (Image source: Jeff J Mitchell/Getty Images)

La recherche sociologique française est à peu près vide de nouveaux livre, articles ou idées sur la radicalisation des Français musulmans. L'explication est simple : les quelques érudits qui pourraient être tentés de musarder hors des sentiers battus (« les terroristes sont victimes de la société et souffrent du racisme » etc.) courent le risque d'être appelés de noms désagréables, d'être en butte à des pétitions et dénonciation de la part de collègues hostiles. La tentation d'éviter les lieux communs est d'autant plus faible que de nombreux sociologues raisonnent encore sur la base d'une idéologie marxiste qui fonde les comportements liés à la radicalisation sur la discrimination et à la pauvreté. La majorité de ces sociologues récusent toute les analyses qui prennent en compte la culture d'origine ou la religion des populations étudiées. Si un hérétique essaiet d'expliquer que les terroristes ne sont pas automatiquement des victimes (de la société, des hommes blancs français, ou de quoi que ce soit d'autre), que leur appartenance culturelle ou religieuse peut expliquer leur violence, alors, une meute d'éminents professeurs et chercheurs, musulmans et non-musulmans, se constituera illico pour clouer l'insolent au pilori du racisme, de l'islamophobie et de l'atteinte au politiquement correct.

Continuer l'article

Allemagne: Intégrer les migrants ?
« Nous sommes une société ouverte. Nous marchons à visage découvert. Nous ne portons pas de burqas ».

par Soeren Kern  •  23 mai 2017

  • La liste ne place pas la culture allemande en position dominante et ne la considère même pas comme culture de référence (Leitkultur) ; quant au groupe de travail il n'exige pas des migrants qu'ils s'assimilent au mode de vie allemand. En réalité, les principes directeurs encouragen, les Allemands à adopter les normes culturelles que les migrants ont importées avec eux en Allemagne.

  • "Nous ne pouvons demander que nos coutumes soient respectées si nous ne sommes pas capables de les énoncer ... Notre pays est façonné par le christianisme ... L'Allemagne fait partie de l'Occident, culturellement, spirituellement et politiquement". — Thomas de Maizière, ministre allemand de l'intérieur.

  • Les partisans du Leitkultur affirment qu'il faut empêcher l'émergence de sociétés parallèles, notamment celles qui sont régies par la charia islamique.

Le salon des offres d'emploi pour migrants a eu lieu le 25 février 2016 à Berlin. (Image source: Carsten Koall/Getty Images)

Un groupe de travail gouvernemental mis en place pour promouvoir l'intégration des migrants dans la société allemande a établi et rendu public la liste des caractéristiques qui fondent la culture allemande.

Cette liste gomme soigneusement un certain nombre de termes politiquement incorrects comme « patriotisme » ou « culture dominante » (Leitkultur) et ramène les traditions et valeurs allemandes au plus petit dénominateur commun. Le groupe de travail fait implicitement du multiculturalisme l'expression essentielle de la culture allemande.

L'initiative pour l'intégration culturelle (Initiative Kulturelle Integration) a été créée en décembre 2016 par le gouvernement allemand pour promouvoir la « cohésion sociale » d'une société allemande qui, grâce à la chancelière Angela Merkel s'est enrichie de plus d'un million de migrants en provenance d'Afrique, d'Asie et du Moyen-Orient.

Continuer l'article

L'Allemagne Confisque des Logements pour les Migrants
« Une Atteinte Massive au Droit de Propriété »

par Soeren Kern  •  15 mai 2017

  • Par une décision sans précédent, les autorités de Hambourg ont confisqué six logements dans le quartier de Hamm près du centre-ville (de Hambourg). Un administrateur nommé par la ville a lancé un programme de réhabilitation des logements pour les louer - contre la volonté du propriétaire – à des locataires choisis par la ville. La porte-parole des élus de Hamm, Sorina Weiland, a déclaré que tous les coûts de rénovation seront facturés au propriétaire.

  • Des mesures d'expropriation similaires avaient été initiées à Berlin, la capitale allemande. Elles ont été abandonnées en raison de leur caractère inconstitutionnel.

  • Certains Allemands s'interrogent sur la suite des événements : les autorités vont-elles plafonner l'espace vital de chaque citoyen et transformer les grands appartements en lieux de vie communautaire ?

Hambourg, Allemagne. (Source image: Morris MacMatzen/Getty Images)

Les autorités de Hambourg, la deuxième plus grande ville d'Allemagne, ont démarré un programme de confiscation de logements privés pour lutter contre la pénurie de logements – pénurie aggravée par la décision de la chancelière Angela Merkel d'ouvrir les portes de l'Allemagne à plus de deux millions de migrants.

Fin 2015, peu après que Merkel ait ouvert les frontières du pays à des centaines de milliers de migrants d'Afrique, d'Asie et du Moyen-Orient, les fonctionnaires municipaux de Hambourg avaient déjà réquisitionné des locaux commerciaux pour les transformer en refuges pour migrants. Désormais, les mêmes réquisitionnent des locaux d'habitation appartenant à des personnes privées.

Continuer l'article

Des Dirigeants sans Enfants mènent une Europe Somnambule à l'Abîme

par Giulio Meotti  •  14 mai 2017

  • Les dirigeants européens n'ayant pas d'enfants paraissent n'avoir aucune raison de s'inquiéter de l'avenir de leur continent ?

  • « L'Europe aujourd'hui n'a pas envie de se reproduire, de se défendre ni même de prendre parti pour elle-même dans un débat ». — Douglas Murray, The Times .

  • « 'Se découvrir soi-même' devient plus important que de bâtir un monde ». — Joshua Mitchell.

Vivre pour aujourd'hui : les dirigeants les plus importants d'Europe sont sans enfants ; parmi eux, la chancelière allemande Angela Merkel (à gauche) et Mark Rutte (à droite), Premier ministre des Pays-Bas. (Source image: le ministre-président Rutte / Flickr)

Jamais l'Europe n'a été dirigée par autant de politiciens sans enfants. Ils sont modernes, ouverts, multiculturels et savent que « tout finira avec eux ». À court terme, être sans enfant est un soulagement car cela implique zéro dépense pour la famille, aucun sacrifice et personne pour se plaindre d'un avenir mal préparé. Comme l'indique un rapport de recherche financé par l'Union européenne : « Pas d'enfants, pas de problème ! ».

Etre mère ou père vous oblige à vous projeter dans l'avenir du pays dont vous avez la charge. Mais les dirigeants les plus importants d'Europe ne laisseront aucun enfant derrière eux. La chancelière allemande Angela Merkel, le Premier ministre néerlandais Mark Rutte et le président français Emmanuel Macron sont sans enfants. La liste s'allonge avec le Premier ministre suédois Stefan Löfven, le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel et le Premier ministre écossais Nicola Sturgeon .

Continuer l'article

Europe : Nouvelle Vague de Migrants à l'Horizon
« Huit à dix millions sont en route »

par Soeren Kern  •  12 mai 2017

  • « En termes d'ordre public et de sécurité intérieure, je dois absolument savoir qui pénètre dans notre pays ». - Le ministre autrichien de l'Intérieur, Wolfgang Sobotka.

  • La Turquie apparait déterminée à inonder l'Europe de migrants : soit avec le consentement des Européens au moyen de l'exemption de visas, soit comme châtiment des Européens pour refus d'accorder l'exemption de visa demandée.

  • Les migrants qui arrivent en Italie sont essentiellement des migrants économiques à la recherche d'une vie meilleure. Les demandeurs d'asile légitimes ou les réfugiés qui fuient les zones de guerre sont une infime minorité.

  • Michael Møller, directeur du bureau de l'ONU à Genève, a été très clair : l'Europe doit se préparer à accueillir plusieurs millions d'autres migrants en provenance d'Afrique, d'Asie et du Moyen-Orient.

En février 2016, le président turc Recep Tayyip Erdoğan (à gauche) a menacé d'envoyer des millions de migrants en Europe. « Nous pouvons ouvrir les vannes en direction de la Grèce et de la Bulgarie à tout moment et nous pouvons mettre les réfugiés dans les autobus », a-t-il déclaré à Jean-Claude Juncker (à droite), président de la Commission européenne. (Source de l'image: bureau du président turc)

L'Union européenne a donné six mois aux États membres pour lever les contrôles aux frontières qu'ils avaient instaurés au moment de la crise migratoire de septembre 2015.

Ce retour à l'ouverture des frontières et à la liberté de circuler sans visa à l'intérieur de l'UE, se produit à un moment où le nombre de migrants qui traversent la Méditerranée continue d'augmenter. Cette exigence ne tient pas compte non plus du fait que les autorités turques menacent de plus en plus fermement de renégocier l'accord frontalier qui a permis de réduire le flux de migrants en provenance de la Turquie vers l'Europe.

Continuer l'article

Emmanuel Macron, Président et Idiot utile de l'Islamisme

par Yves Mamou  •  8 mai 2017

  • Emmanuel Macron, « idiot utile », n'est pas à proprement parler un allié de l'islamisme. C'est pire, il ne voit pas le problème.

  • L'article de Louizi donne des noms, des dates, et des photos et explique comment le mouvement politique de Macron a été largement infiltré par les Frères musulmans.

  • Macron est-il un promoteur ouvert de l'islamisme en France ? Il est plus politiquement correct de dire que nous avons affaire à un « mondialiste » et un « promoteur actif du multiculturalisme ». L'islamisme n'est pas selon lui une menace nationale dans la mesure où la nation française ou, la culture française n'ont pas d'existence réelle.

Emmanuel Macron (Source de l'image: Service européen pour l'action extérieure)

Pendant la guerre froide, on les nommait les « idiots utiles ». Ils n'étaient pas membres du Parti communiste, mais ils le considéraient d'un œil favorable, parlaient de lui positivement et ne condamnaient pas les idées de Lénine et Staline. Au 21ème siècle, le communisme a globalement disparu, mais l'islamisme a pris le relais de principale menace mondiale.

De la même manière que le communisme produisait ses Idiots utiles, le totalitarisme islamique produit ses « Infidèles utiles ». A une importante différence près : à l'époque de l'Union soviétique, les Idiots utiles étaient des intellectuels. Maintenant, les Infidèles utiles sont des politiciens, et l'un d'entre vient d'être élu président de la République française.

Continuer l'article