Derniers commentaires et analyses

Bruxelles : bienvenue dans le "trou à rats"

par Drieu Godefridi  •  11 décembre 2017

  • Rien que le mois dernier, il y eut à Bruxelles trois épisodes d'émeutes et de pillages d'envergure significative.

  • Si vous dépassez le nuage épais de l'indignation professionnelle pour analyser la réalité de la "capitale de l'Europe", ce que vous apercevez est à maints égards un "trou à rats", dont le socialisme, l'islamisme, les émeutes et pillages forment la nouvelle "normalité".

La police anti-émeutes, soutenue par un canon à eau, tente de repousser les émeutiers dans le centre de Bruxelles, le 11 novembre 2017. Des centaines de "jeunes" d'origine étrangère "célèbrent" la qualification du Maroc à la Coupe du monde de football en ravageant le centre-ville, blessant 22 membres des forces de l'ordre. (Image : capture d'écran vidéo Ruptly).

Lorsque Donald J. Trump constatait en janvier 2016 que, par la faute de l'immigration de masse qu'elle s'inflige depuis 20 ans, Bruxelles devient un "trou à rats" ("hell hole"), les politiciens belges et européens étaient montés aux barricades médiatiques, sur le thème : comment ose-t-il ? Bruxelles, la capitale de l'Union européenne (UE), la quintessence du monde post-moderne, l'avant-garde de la nouvelle civilisation globale à venir, un trou à rats ?! Bien sûr l'assimilation des nouveaux venus n'est pas toujours facile, et il peut y avoir des frictions de temps à autre. Mais peu importe : Trump est un bouffon qui n'a aucune chance d'être élu. C'est en tout cas ce que pensaient ces assidus de l'édition internationale du New York Times et de CNN.

Continuer l'article

La France se soumet au terrorisme, à l'antisémitisme musulman

par Guy Millière  •  10 décembre 2017

  • En France, depuis 2012, plus de 250 personnes ont été tuées par le terrorisme islamique - davantage que dans tous les autres pays européens réunis.

  • Aucun autre pays en Europe n'a connu autant d'attaques contre les Juifs. La France est un pays où les Juifs sont assassinés parce qu'ils sont juifs.

  • « Les croyants musulmans savent très bien ce qui se passe, seule une minorité parmi eux est violente, mais dans l'ensemble, ils n'ignorent pas que leur taux de natalité est tel qu'un jour, tout ici sera leur ». - Luc Ravel, archevêque de Strasbourg.

Luc Ravel, archevêque de Strasbourg, a récemment déclaré que les dirigeants politiques français savent qu'un remplacement de la population est en cours, qui aura rapidement des conséquences beaucoup plus graves que celles qu'on constate aujourd'hui. (Source de l'image: Peter Potrowl / Wikimedia Commons)

À Bagneux, en France, le 1er novembre 2017, une plaque commémorative placée en mémoire d'Ilan Halimi, un jeune Juif assassiné en 2006 par le « gang de barbares », a été détruite et couverte de graffitis. Lorsque quelques jours plus tard, une autre plaque l'a remplacé, le gouvernement français a publié une déclaration que « la haine ne gagnera pas ».

De nombreux signes indiquent néanmoins que la haine a déjà gagné, et que la France est malade. Ces signes étaient déjà évidents il y a une dizaine d'années, ils le sont plus encore aujourd'hui. L'aveuglement volontaire a empêché qu'ils soient pris en compte.

Ilan Halimi a été enlevé en janvier 2006, puis sauvagement torturé pendant trois semaines. Il a été abandonné, agonisant, sur le bord d'une route ; il est mort quelques heures plus tard.

Continuer l'article

Europe : Plusieurs Millions de Migrants sont en Route
« Un exode africain de proportion biblique impossible à arrêter »

par Soeren Kern  •  6 décembre 2017

  • Plus de six millions de migrants campent, dans différents pays autour de la Méditerranée, en attendant de s'embarquer pour l'Europe indique un rapport confidentiel du gouvernement allemand transmis à Bild.

  • « Tous les jeunes ont des téléphones portables ; ils peuvent voir ce qui se passe dans d'autres parties du monde, et cela agit comme un aimant. » - Michael Møller, directeur du bureau des Nations Unies à Genève .

  • « Les mouvements migratoires les plus importants sont à venir : la population de l'Afrique va doubler dans les prochaines décennies ... Le Nigeria [passera] à 400 millions d'habitants. A l'ère numérique, de l'Internet et des téléphones mobiles, tout le monde connaît notre prospérité et notre mode de vie ... Huit à dix millions de migrants vont prendre la route. » - Gerd Müller, ministre allemand du développement.

Des migrants qui ont quitté la Libye pour l'Europe attendent d'être secourus par l'équipage de la station d'aide offshore (MOAS) du navire Phoenix le 18 mai 2017 au large de Lampedusa, en Italie. (Photo par Chris McGrath / Getty Images)

Le sommet Union africaine-Union européenne (UA-UE), qui a eu lieu à Abidjan, (Côte d'Ivoire), les 29 et 30 novembre 2017, s'est soldé par un échec retentissant. Cinquante-cinq dirigeants africains et vingt-huit dirigeants européens ont été incapables de se mettre d'accord sur un minimum de mesures capables d'empêcher plusieurs dizaines de millions de migrants africains d'embarquer pour l'Europe.

Malgré de grandes attentes et de grandes déclarations, la seule décision concrète de cette rencontre d'Abidjan a été la promesse d'évacuer 3 800 migrants africains bloqués en Libye.

Continuer l'article

Allemagne : Flambée des Attaques de Migrants contre la police
« Les migrants n'ont aucun respect pour nous »

par Soeren Kern  •  1er décembre 2017

  • « La police ne peut pas gagner la guerre contre les Libanais parce que nous sommes plus nombreux... Cela vaut pour tout Gelsenkirchen, à tout moment. » - Mafia libanaise de Gelsenkirchen, Allemagne.

  • Certains ont émis l'hypothèse que le juge a été incité à l'indulgence parce qu'il craignait pour sa famille.

  • Freddi Lohse, vice-président du syndicat de police DPolG de Hambourg, a déclaré que la plupart des migrants délinquants perçoivent la clémence de la justice allemande comme un feu vert donné à la poursuite de leurs activités criminelles : « Ils sont habitués à des peines plus dures dans leur pays d'origine. Ils n'ont aucun respect pour nous. »

Police anti-émeute à Leipzig, Allemagne, le 18 mars 2017. (Photo par Jens Schlueter / Getty Images)

Les statistiques officielles montrent que les attaques violentes contre la police allemande ont atteint un niveau quasi épidémique ; et la faute en revient à la politique migratoire laxiste de la chancelière Angela Merkel.

L'Office fédéral de police criminelle (Bundeskriminalamt, BKA) a signalé 36.755 attaques contre la police allemande en 2016 - 100 par jour en moyenne -, soit une hausse significative par rapport aux années précédentes.

Continuer l'article

Allemagne, Autriche : les Imams Prêchent contre l'Intégration

par Stefan Frank  •  29 novembre 2017

  • « A l'extérieur de la mosquée, il n'est question que d'intégration ; mais à l'intérieur, c'est le contraire qui est prêché. Il est rare que des parties du sermon soient prononcées en allemand - et plus rarement encore l'intégralité du sermon -... » - Constantin Schreiber, auteur de L'Islam vu de l'intérieur: Ce qui est prêché dans les mosquées allemandes.

  • « Les politiciens qui répètent à satiété leur désir de coopérer avec les mosquées, qui invitent les imams à tenir des conférences sur l'islam, n'ont aucune idée de qui prêche quoi dans ces mosquées. » - Necla Kelek, militante des droits de l'homme et critique de l'islam de l'Allgemeine Zeitung.

Le Centre Islamique de Vienne. (Source de l'image: Zairon / Wikimedia Commons)

Dans le débat qui agite l'Allemagne et l'Autriche sur les migrants, le mot « intégration » est sans doute celui qui revient le plus souvent. Le problème est que la moquée, l'institution la plus importante pour la majorité des migrants, ne contribue en rien à l'intégration. Pire, elle la combat activement. Telles sont les principales conclusions d'une étude officielle autrichienne et de l'enquête menée par un journaliste allemand.

Continuer l'article

France : Musulmans d'abord, Juifs dehors

par Giulio Meotti  •  26 novembre 2017

  • Les banlieues sont le signe le plus visible de l'islamisation de la France. L'antisémitisme dévore la République française.

  • Les signes du judaïsme disparaissent, mais les symboles islamiques prolifèrent, du burkini sur la plage au voile en entreprise. Les Juifs qui n'ont pas fui la France jouent la carte de l'« invisibilité ».

  • Les banlieues françaises sont devenues des sociétés d'apartheid. La haine des Juifs est la porte d'entrée de « la France soumise » - la soumission de la France.

Photo : des soldats montent la garde devant une école juive à Paris. (Photo par Jeff J Mitchell / Getty Images)

Les banlieues - loin des boulevards et des bistrots de Paris - forment « l'autre France ». La « France périphérique » comme la nomme le géographe Christophe Guilluy dans un livre important. Là où le « vivre ensemble » entre les communautés est testé quotidiennement.

En vingt ans, ces banlieues françaises se sont délestées de leurs populations juives. Elles sont devenues des « concentrés de pauvreté et d'isolement social » pour finir en « territoires perdus de la République », selon le titre que l'historien Georges Bensoussan a donné à son livre Les territoires perdus de la République .

Ces banlieues sont aujourd'hui le signe le plus évident de l'islamisation de la France.

Continuer l'article

Allemagne : Epidémie d'Attaques au Couteau

par Soeren Kern  •  24 novembre 2017

  • Les politiques migratoires de la chancelière Angela Merkel ont enclenché une spirale de violence qui s'alimente elle-même ; de plus en plus de personnes s'arment de couteaux au quotidien - y compris pour se défendre.

  • Un homme de 40 ans a poignardé à mort sa femme, 31 ans, qui était aussi la mère de leurs trois enfants. L'homme n'aurait pas apprécié qu'elle soit présente sur les réseaux sociaux a dit la police.

Photo : la police allemande sécurise une scène du crime après une attaque au couteau qui a eu lieu le 10 mai 2016 à la gare de Grafing. Un homme a poignardé quatre personnes en criant "Allahu Akbar" ("Allah est le plus grand"). Une des victimes n'a pas survécu. (Photo par Johannes Simon / Getty Images)

Depuis que la chancelière Angela Merkel a ouvert les portes de l'Allemagne en 2015, à plus d'un million de migrants d'Afrique, d'Asie et du Moyen-Orient, la situation sécuritaire du pays s'est détériorée. L'envolée des agressions à l'arme blanche en est le témoin.

Ces derniers mois, des personnes armées de couteaux, de haches et de machettes ont semé la terreur dans chacun des 16 États fédéraux allemands. Les couteaux ont servi aussi bien à perpétrer des attaques djihadistes, que des homicides, des vols, des effractions de domicile, des agressions sexuelles, des crimes d'honneur et une grande variété d'autres violences pénales.

Continuer l'article

Europe centrale et Etats-Unis : la nouvelle alliance

par Drieu Godefridi  •  21 novembre 2017

  • Même la chancelière Merkel a reconnu que le multiculturalisme en vogue en Europe depuis trente ans est un échec cuisant. Les enquêtes scientifiques montrent qu'un nombre significatif de musulmans européens sont fondamentalistes et des milliers de jeunes Européens musulmans sont partis en Syrie se mettre au service de DAESH. Pourtant, Bruxelles et Berlin veulent imposer aux pays d'Europe centrale d'emprunter le même chemin.

  • La Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) et la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) se sont assurées, décision après décision, qu'il est virtuellement impossible de rapatrier un "réfugié" après que sa demande d'asile ait été rejetée.

  • Le groupe d'experts de l'ONU sur le climat (GIEC) se définit comme organisme scientifique, tandis qu'il est en réalité — et sans surprise s'agissant d'un organisme intergouvernemental — purement politique. Composition, compétences, fonctionnement : il n'y a pas la moindre trace de scientificité dans la trame du GIEC. C'est pourtant au nom de cette "science" que les politiciens européens infligent à leurs populations des milliers de milliards (sic) de nouvelles taxes, édifiant des pyramides de règlements et interdictions qui briment jusqu'aux détails les plus intimes de la vie des Européens.

Image: Les premiers ministres des pays du groupe de Visegrád se rencontrent à Prague le 3 décembre 2015. De gauche à droite: Robert Fico de Slovaquie, Beata Szydło de Pologne, Bohuslav Sobotka de Tchèquie et Viktor Orbán de Hongrie. (Source : chancellerie du Premier ministre de la Pologne).

Sur l'immigration, le "développement durable" et quantité d'autres sujets, la convergence entre Europe centrale et Etats-Unis d'Amérique est aujourd'hui aussi patente que le divorce entre Europe centrale et Europe occidentale.

La carte politique de l'Europe change. Vingt-trois des 28 gouvernements de l'Union européenne (UE) s'appuient désormais sur des majorités parlementaire de "droite". Presque partout, la gauche est en déroute.

C'est particulièrement vrai en Europe centrale. Le futur Premier ministre autrichien Sebastian Kurz vient de remporter les législatives avec un programme farouchement opposé à la politique européenne d'immigration et il s'apprête à former une majorité avec le FPÖ, qui doit son succès au même thème.

En Tchéquie, les partis de droite détiennent 157 des 200 sièges du Parlement et le milliardaire Andrej Babis — le "Trump tchèque" — deviendra prochainement Premier ministre.

Continuer l'article

En France, l'antisémitisme musulman s'exprime ouvertement

par Yves Mamou  •  17 novembre 2017

  • « Ma femme a des origines juives et pour ma famille elle était tantôt une sale juive, tantôt une sale française ». - Abdelghani Merah (frère de Mohamed Merah, un islamiste français qui a assassiné sept personnes), s'exprimant à la télévision française.

  • « J'ai entendu de mes propres oreilles, la mère de Mohamed Merah dire : "dans notre religion, il est permis de tuer des enfants juifs". » - Mohamed Sifaoui, journaliste et réalisateur d'un documentaire sur la famille Merah, Canal +.

  • Incidemment, pendant le procès d'Abdelkader Merah, la plaque commémorative d'Ilan Halimi - un Juif torturé à mort en 2006 - a été profanée et brisée. Par qui ? Pas très difficile de deviner !

Mohamed Sifaoui, journaliste et réalisateur d'un documentaire sur la famille Merah, a témoigné sur Canal +, "j'ai entendu de mes propres oreilles, la mère de Mohamed Merah dire :" dans notre religion, il est permis de tuer des enfants juifs ". (Source de l'image: capture d'écran vidéo de Canal +)

En France, toute mention publique d'un antisémitisme endémique et actif au sein de la population musulmane résidant en France peut vous conduire au tribunal. En février 2017, l'historien Georges Bensoussan a ainsi fait l'objet de poursuites pour « incitation à la haine raciale » ; il avait déclaré dans un débat radiophonique qu'en France, dans les familles musulmanes, l'antisémitisme était « tété avec le lait de la mère ».

L'actualité récente a permis d'illustrer quasi simultanément que deux types d'antisémitisme musulman sont à l'œuvre dans notre pays. Un « antisémitisme hard » et un « antisémitisme soft ».

L'antisémitisme musulman hard est celui des meurtriers. L'antisémitisme musulman soft est celui des « antisionistes » et des délinquants.

Continuer l'article

France : une Civilisation en Décomposition

par Giulio Meotti  •  16 novembre 2017

  • Les autorités et les élites françaises fracassent, morceau après morceau, l'héritage historique, religieux et culturel du pays pour qu'il n'en reste rien. Une nation dépossédée de son identité perd toute capacité de résistance.

  • Aucun terroriste français parti couper des têtes en Syrie n'a été déchu de sa nationalité française. Charlie Hebdo reçoit de nouvelles menaces de mort, et aucun média important n'a exprimé une quelconque solidarité avec la rédaction d'un journal qui a eu ses journalistes et dessinateurs assassinés pour avoir caricaturé le prophète. Plusieurs intellectuels français ont été traînés devant les tribunaux pour « islamophobie ».

  • Le martyre du père Jacques Hamel par des islamistes a déjà été oublié ; à Saint-Étienne-du-Rouvray, on attend toujours la visite du pape François en signe de condoléances et de respect.

  • La France « a sacrifié les victimes pour éviter d'avoir à combattre les meurtriers ». - Shmuel Trigano, sociologue.

Un médecin s'active auprès d'une victime de l'attaque terroriste qui a eu lieu à Paris, le 13 novembre 2015. (Photo par Thierry Chesnot / Getty Images)

La France vient de commémorer les attentats terroristes du 13 novembre 2015. Mais depuis deux ans, quel est le bilan ?

Les autorités françaises ont indemnisé à hauteur de 64 millions d'euros plus de 2 500 victimes et familles de victimes après les attaques djihadistes à Paris et Saint-Denis. Des succès importants ont également été remportés par les organismes de lutte contre le terrorisme. Selon L'Express, depuis deux ans, 32 attaques terroristes ont été déjouées, 625 armes à feu ont été saisies, 4 457 personnes soupçonnées d'avoir des liens djihadistes ont été perquisitionnées et 752 personnes ont été assignées à résidence. Mais l'impression générale est celle d'un pays « qui s'effiloche de l'intérieur ».

Continuer l'article

La Crise des Migrants a Fracassé l'Europe

par Giulio Meotti  •  13 novembre 2017

  • « La crise des migrants est le 11 septembre de l'Union européenne ... A partir de 2001, tout a changé aux Etats-Unis. En une minute, l'Amérique a découvert sa vulnérabilité. Les migrants ont eu le même effet en Europe... Les idées de démocratie, de tolérance et les principes libéraux qui constituent notre paysage idéologique ont été sapées. » - Ivan Kratsev, président du Centre for Liberal Strategies de Sofia et membre de l'Institut des humanités de Vienne, Le Figaro.

  • La population européenne juge désormais les institutions européennes avec mépris. Ils les perçoivent – en raison de leur politique multiculturaliste et migratoire - non seulement comme indifférents au problème de la population, mais aussi comme un problème supplémentaire.

  • «Nous sommes une communauté culturelle, ce qui ne veut pas dire que nous sommes meilleurs ou pires - nous sommes simplement différents du reste du monde... notre ouverture et notre tolérance ne signifient pas que nous ne protégerons pas notre patrimoine». - Donald Tusk, président du Conseil européen.

Des milliers de migrants arrivent à pied dans une gare de Tovarnik, en Croatie, le 17 septembre 2015. (Photo par Jeff J Mitchell / Getty Images)

Quelques semaines après que l'Allemagne ait ouvert ses frontières à plus d'un million de réfugiés du Moyen-Orient, d'Afrique et d'Asie, le Premier ministre hongrois Viktor Orbán déclarait que la crise migratoire « déstabiliserait les démocraties ». Il a été traité de démagogue et de xénophobe. Deux ans plus tard, la réalité lui a donné raison. Comme l'explique Politico , « [L] a plupart des dirigeants de l'UE font écho au Premier ministre hongrois » et le Premier ministre hongrois peut désormais affirmer : « notre position devient progressivement majoritaire ».

Beaucoup en Europe semblent avoir compris ce qu'Ivan Krastev, le président du Centre des stratégies libérales de Sofia et membre de l'Institut des sciences humaines de Vienne, a récemment déclaré au Figaro :

Continuer l'article

Dawa : les Semences de la Haine

par Judith Bergman  •  10 novembre 2017

  • « Dans les pays occidentaux, le Dawa consiste à convertir les non-musulmans à l'islam politique mais aussi à porter à incandescence les opinions de tous les musulmans. Le but ultime du Dawa est de détruire les institutions politiques d'une société libre et de les remplacer par une charia stricte. - Ayaan Hirsi Ali, The Challenge of Dawa: Political Islam as Ideology and Movement and How to Counter It (Le défi de Dawa: l'islam politique comme idéologie et mouvement et comment le contrer).

  • Le projet de transformer les États-Unis en un État islamique pourrait difficilement être plus claire. Le souci de la « diversité » et de l '« inclusion » affiché par l'ICNA sur son site Internet relève en revanche de la dissimulation car son objectif est avant tout d' « établir en Amérique un espace pour l'islam ».

  • Si les dirigeants occidentaux sont incapables de comprendre le danger que représentent des organisations telles que Tablighi Jamaat, iERA et ICNA ou d'autres comme le CAIR et ISNA et si, au lieu de lutter contre ces associations, ils s'obsèdent sur « l'islamophobie », alors Qaradawi pourrait finir par avoir raison.

Ayaan Hirsi Ali, auteure et dissidente musulmane d'origine somalienne, a écrit dans un livre récent qu'en Occident, le but ultime de Dawa (recruter et enrôler, porter à incandescence les opinions des musulmans) « est de détruire les institutions politiques d'une société libre et de les remplacer par la charia. » (Photo par Elisabetta Villa / Getty Images)

Alors que le monde occidental se préoccupe de lutter contre les « discours de haine », « l'islamophobie » et les groupes suprémacistes blancs, il demeure aveugle à la culture de haine de l'islam et aux comportements suprémacistes des musulmans envers les non-musulmans.

Cette culture de haine apparait essentiellement dans le Dawa. Cette pratique musulmane de la sensibilisation à l'islam n'est rien d'autre que du prosélytisme. Et l'attaque terroriste qui a eu lieu au cœur de Manhattan, à New York voilà quelques semaines, en est une spectaculaire illustration. Sayfullo Saipov, terroriste, originaire d'Ouzbékistan, s'est radicalisé après son arrivée aux États-Unis. La mosquée qu'il fréquentait dans le New Jersey était sous surveillance policière depuis 2005. Un rapport remis en 2016 au Département d'Etat remarquait déjà que les Ouzbeks « se radicalisaient plus facilement quand ils migraient à l'étranger ».

Continuer l'article

Allemagne: la violence va crescendo dans les centres d'accueil de réfugiés

par Soeren Kern  •  7 novembre 2017

  • Les autorités allemandes ont invoqué le droit des délinquants à la vie privée pour justifier leur refus d'informer le public de l'ampleur du problème.

  • Les experts ont d'emblée mis en garde sur les dangers de la promiscuité. Loger à l'étroit des migrants de différentes origines ethniques et religieuses dans des logements collectifs est générateur de violences.

  • « Un dépanneur en mission dans un centre d'accueil pour réfugiés a fait état de conditions de vie « mafieuses » : certains réfugiés devaient payer pour avoir accès aux prises électriques. » - Der Tagesspiegel .

Des migrants pratiquent de l'exercice physique au refuge de Sarstedt, en Allemagne, le 17 novembre 2015. (Photo par Alexander Koerner / Getty Images)

La violence - meurtre, viol, agression physique – est endémique dans les centres d'accueil pour refugiés en Allemagne, indique un rapport des services de renseignement qui a fuité dans la presse. Les autorités allemandes, apparemment impuissantes à endiguer ce crescendo de violences, ont invoqué le droit à la vie privée des criminels pour justifier le silence qu'ils observent sur un phénomène de grande ampleur.

Le rapport divulgué par Bild était destiné à Markus Ulbig, ministre de l'Intérieur de Saxe, un Land qui accueille et loge en centres collectifs plus de 40 000 migrants. Le rapport fait état de dix meurtres et tentatives de meurtre dans les centres d'accueil de Saxe en 2016, ainsi que de 960 agressions physiques, 671 blessures corporelles graves, sept viols, 10 agressions sexuelles d'enfants et 268 cas de trafic de drogue. Le rapport mentionne aussi des centaines de vols, voies de fait, incendies criminels, bagarres et attaques contre des policiers.

Continuer l'article

La nouvelle histoire officielle de l'Europe efface le christianisme au profit l'islam

par Giulio Meotti  •  5 novembre 2017

  • « Les promoteurs de cette fausse Europe sont ensorcelés par la superstition d'un progrès infini. Ils croient que l'Histoire est de leur côté, et cette illusion les rend hautains et dédaigneux, incapables de reconnaître les défauts du monde post-national et post-culturel qu'ils sont en train de construire. » - Déclaration de Paris, signée par dix universitaires européens respectés.

  • La proposition du ministre allemand de l'Intérieur, Thomas de Maizière, d'instituer des jours fériés musulmans montre qu'en matière d'islam, la laïcité « post-chrétienne » officielle de l'Europe est tout simplement hors-jeu.

La Commission européenne a ordonné à la Slovaquie de revoir le design de ses pièces commémoratives et d'éliminer les saints chrétiens Cyrille et Méthonius. (Sources des images: Pièce - Commission européenne, Bratislava, Slovaquie - Frettie / Wikimedia Commons)

Il y a quelques jours, un certain nombre d'intellectuels – de ceux qui comptent en Europe, comme le philosophe britannique Roger Scruton, l'ancien ministre polonais de l'Education Ryszard Legutko, l'érudit allemand Robert Spaemann et le professeur Rémi Brague de la Sorbonne - ont rendu public une« Déclaration de Paris ». Dans ce texte ambitieux, ils ont dénoncé le caractère « faussement chrétien des droits de l'homme universels » et l'« utopie d'une pseudo croisade pour un monde sans frontières ». Ils ont appelé à réancrer l'Europe sur des « racines chrétiennes », à un ressourcement dans la « tradition classique » et à rejeter le multiculturalisme :

Continuer l'article

« Mohamed » est l'avenir de l'Europe

par Giulio Meotti  •  2 novembre 2017

  • Au cours des trente prochaines années, la population de l'Afrique comptera un milliard d'habitants en plus.

  • L'économiste français Charles Gave prévoit que la population française sera majoritairement musulmane d'ici 2057 – une estimation qui ne prend même pas en compte l'arrivée de nouveaux migrants.

  • Il ne fait aucun doute que le tsunami démographique africaine touchera les rives d'une Europe riche et sénile, qui connaît déjà une révolution démographique interne. Au lieu se suicider avec le sourire, l'Europe devra prendre des décisions difficiles si elle souhaite conserver sa culture. La question est : l'Europe protégera-t-elle ses frontières et sa civilisation avant d'être submergée ?

En 2015 et 2016, environ 2,5 millions de migrants ont atteint l'Europe, selon un rapport du Pew Research Center. Photo : des migrants au large des côtes de la Libye tentent de traverser la Méditerranée en direction de l'Europe, le 18 février 2017. (Photo David Ramos / Getty Images)

Au milieu de l'été dernier, le président français Emmanuel Macron a déclenché une tempête politique – il a même été accusé de « racisme » - pour avoir déclaré que les mères africaines de « sept ou huit enfants » contribuaient au sous-développement économique du continent africain ; la surnatalité a ajouté Macron crée un défi « civilisationnel ».

Les Nations Unies ont donné raison à Macron. Selon « World Population Prospects », le rapport démographique annuel des Nations Unies, un sixième de la population mondiale vit actuellement en Afrique. En 2050, cette proportion sera d'un quart, et à la fin du siècle d'un tiers - l'Afrique aura alors quatre milliards d'habitants -.

Continuer l'article